Récidive – Sonja Delzongle

Récidive – Sonja Delzongle

Petite récap pour ceux qui auraient passé les deux dernières années sur la planète Mars.

En 2015, Sonja Delzongle fait une entrée fracassante dans le monde du polar avec Dust. Un roman d’une force inouïe à l’intrigue fascinante.

L’année suivante, elle confirme l’immensité de son talent avec Quand la neige danse. Une intrigue magistrale !  Les amoureux -comme moi- de sa profileuse Hanah Baxter ont été un rien frustrés qu’elle n’occupe plus la première place dans l’enquête.

Elle Récidive cette année et quelle Récidive ! un roman hors du commun, époustouflant et exceptionnel à plus d’un titre.

Un extraordinaire polar mais pas que…

Récidive c’est un cri du coeur, une déclaration d’amour à son héroïne Hanah Baxter, l’auteur y a mis toutes ses tripes, j’oserais même dire toute son âme.

Vient ce moment magique où tu ouvres un livre de Sonja Delzongle

et plus rien n’a d’importance, la terre peut s’arrêter de tourner.

La magie a une fois de plus opéré…

Je ne m’attendais pas à prendre une telle claque… une claque, c’est peu dire, un uppercut qui m’a laissée K.O. !  My goodness !!!

J’ai plongé dans Récidive, j’y suis restée en apnée le plus longtemps possible, peur de remonter pour lâcher le récit.

Sonja Delzongle nous mène en bateau entre  New York et Saint Malo, entre Hanah et son père tout juste sorti de prison, entre 2014 et 1905 avec le naufrage d’un bateau au large de Saint Malo.  La mer(e) est fort présente dans le récit mais rassurez vous, on ne s’y noie pas grâce à une construction parfaite, d’une rare intelligence.

La 4ème de couverture nous annonce un affrontement entre Hanah et son père. Mais vous êtes loin, très loin d’imaginer à quel point l’auteure va vous surprendre avec son roman tout en poupée russe, s’ouvrant et se dévoilant tels les pièces d’un puzzle obsédant qui s’imbriquent les unes dans les autres.

Sonja Delzongle a réussi l’exploit fou de mêler une intrigue machiavélique et noire, un supense intense au rythme haletant et une plongée incroyable dans la vie d’Hanah. Plongée bouleversante de tendresse et de justesse. Quel talent !

Hanah va affronter ses fantômes, l’histoire de sa famille, son passé occulté et laisser surgir l’inavouable, le secret inscrit en elle comme un tatouage dans sa chair.

Récidive est une histoire de haine et de vengeance, une histoire d’amour qui nous percute de plein fouet.  Comment se construit on avec un tel père et l’ombre d’une mère morte ?  Vit-on ou survit-on ? Que fait on du poids du passé, des non dits et des secrets ?

Récidive allie la force, la délicatesse, la puissance, la subtilité et la sensualité.

Un autre cri du coeur dans Récidive,  Sonja Delzongle aborde un thème assez rare dans les polars, elle nous parle d’homosexualité dans une société qui l’accepte encore bien mal, à travers une histoire d’amour forte, belle et très touchante.

La fin vous hérisse tous les poils du corps,  je l’ai terminé émue aux larmes, figée dans mon canapé, emplie d’émotions, des émotions sans mots !  Un livre que je n’oublierai pas, je garderai longtemps au fond de moi l’histoire d’Hanah.

Un énooorme coup de coeur pour ce joyau rare, cette pépite, cette évidence, cet incontournable !

Je me suis déjà inclinée devant le talent fou de Sonja Delzongle, que puis je faire d’autre ? Sinon me ré-ré-ré-incliner et dire MERCI à Sonja pour ce cadeau.

Et vous qui êtes entrain de me lire, courez au plus vite chez votre libraire.

Récidive, il faut le lire, un point c’est tout.

Mais lisez d’abord Dust  et Quand la neige danse  pour apprécier toute la grandeur de Récidive.

4ème Couv.

Saint-Malo, hiver 2014. Du haut des remparts, sorti de prison, Erwan Kardec contemple la mer en savourant sa liberté. Il y a trente ans, il a tué sa femme à mains nues, devant leur fille, Hanah.
Jamais il n’aurait été démasqué si la fillette n’avait eu le courage de le dénoncer. Malade, nourri d’une profonde haine, il n’aura de cesse de la retrouver avant de mourir.
À New York, au même moment, Hanah qui a appris la libération de l’assassin de sa mère est hantée par le serment qu’il lui a fait de se venger. De cauchemars en insomnies, son angoisse croît de jour en jour.
Pourquoi a-t-il tué sa mère ? Quand surgira-t-il ? Quels sont ces appels anonymes ?

La confrontation est inévitable.

Quand on est traqué, mieux vaut-il se cacher, ou regarder la mort dans les yeux ?

Editeur: Denoël, 416 pages, sortie le 6 avril 2017

Syberia – Dana Skoll

Syberia – Dana Skoll

Une épopée aux confins de l’imaginaire.

Fantastique, émouvante, palpitante, envoûtante.

Un enchantement, une aventure féministe, intense et captivante du début à la fin, un dépaysement plein d’émotions et de poésie.

Un scénario incroyable, un rythme d’enfer, un formidable suspense, des personnages hauts en couleur et très attachants.  Comment ne pas tomber sous le charme de la belle Kate Walker, l’héroïne de cette histoire.  Quel magnifique portrait de femme !

Une invitation au voyage, au rêve, au dépassement de soi et de nos peurs.

Un questionnement sur nos existences formatées et matérialistes, osons nous nous remettre en question pour accueillir le changement ?

Une lecture magique tout simplement, une pure merveille !

En lisant Syberia, j’ai retrouvé mon âme d’enfant, celle qui s’émerveillait et vivait ses premiers émois en découvrant le monde des livres.  Du fond du coeur, je remercie l’auteur de m’avoir fait revivre ces moments précieux et intenses.

La fantasy, le fantastique, Harry Potter, le Seigneur des anneaux et cie, c’est vraiment pas ma tasse de thé, je suis même hermétique ! et j’ai été conquise à 1000% par Syberia, une vraie prouesse de l’auteur. Comment ce miracle est il possible ?  Quand on sait qui est l’auteur, on comprend mieux. Et oui, l’auteur de polars Sonja Delzongle a deux vies parallèles et Dana Skoll est son pseudo pour la littérature jeunesse et fantasy.

Je terminerai en précisant que le livre est magnifique, un vrai bonheur visuel.

4ème de Couv.

Kate Walker, jeune avocate américaine, est envoyée dans le petit village montagnard de Valadilène pour conclure le rachat d’une usine d’automates qui appartient à la famille Voralberg. Mais à son arrivée, elle découvre qu’un héritier potentiel, Hans Voralberg, a disparu en Europe de l’Est. Créateur d’automates de génie qui a passé sa vie à chercher les derniers mammouths vivant sur Terre, il s’est lancé dans sa quête jusqu’au nord de la Sibérie. Kate devra le retrouver pour mener à bien sa mission et sera confrontée à de nombreux personnages et lieux étranges qui remettront en question la vie qu’elle s’était construite.

Editeur: Michel Lafon, 315 pages, sortie le 23 mars 2017

Quand la neige danse – Sonja Delzongle

Quand la neige danse – Sonja Delzongle

quand-la-neige-danse-sonja-delzongleLe livre que j’attendais de pied ferme. Persuadée d’être déçue à la lecture, impossible de remettre le couvert et de nous livrer une 2ème perle aussi forte que Dust .

Et bien, j’avais tout faux et j’ai été complètement bluffée par ce deuxième opus.

Quand la neige danse est époustoufflant, excellentissime et confirme l’immense talent de Sonja Delzongle.

Changement total de décor, après la chaleur kenyane, nous passons à l’hiver rigoureux nord américain.

Pour mon plus grand bonheur, nous retrouvons la profileuse Hannah Baxter (même si dans ce roman, elle ne tient plus le premier rôle) dans une histoire de fillettes kidnappées à Crystal Lake, petite ville au nord de Chicago.

Thriller glacial, haletant, trépidant.

L’intrigue complexe, aux multiples rebondissements est savament construite, tout y est articulé avec une grande intelligence. La lecture est addictive, la tension et l’action constantes, avec des changements de rythme, des accélérations, des dérapages contrôlés pour notre plus grand plaisir. Une galerie étonnante de personnages fouillés qui cachent tous un secret.

Et un final émouvant, terrifiant !

Sonja Delzongle…  c’est une évidence, le talent à l’état pur !!!

4ème Couv.

Février 2014, au nord de Chicago. La neige et le blizzard semblent avoir pétrifié la petite ville de Crystal Lake. Un matin, le médecin Joe Lasko reçoit un paquet. Y repose une magnifique poupée aux cheveux longs et roux, sosie de sa fille Lieserl disparue depuis plusieurs semaines. Comble de l’horreur : la poupée est vêtue exactement comme Lieserl le jour où elle s’est volatilisée.
Ce n’est pas tout. Depuis un mois, quatre fillettes ont été enlevées, et chacune des familles va recevoir une poupée. Joe, jeune divorcé, décide de mener sa propre enquête, aidé par une détective privée dont il était secrètement amoureux des années plus tôt. Conscients que l’affaire les dépasse, tous deux appellent à l’aide Hanah Baxter, la célèbre profileuse, et son inséparable pendule. Quelque part dans Crystal Lake, depuis très longtemps, quelqu’un s’en prend aux enfants. Les détient-il prisonnières? Sont-elles encore en vie ?

Editeur: Denoël (collection Sueurs Froides), sortie le 1 avril 2016, 432 pages

Dust – Sonja Delzongle

Dust – Sonja Delzongle

J’ai découvert Sonja Delzongle,  en avril 2015, avec la sortie très médiatisée de DUST chez Denoël.

Le coup de coeur, que dis-je, le coup de foudre a été immédiat !

Je tenais un grand roman entre les mains, je vivais un moment exceptionnel dans ma vie de lectrice et une grande dame du thriller s’installait dans mon coeur.

DUST est un roman envoûtant, terrifiant, bouleversant, dérangeant. Il nous confronte à l’horreur inhumaine, à la violence, il nous tord les tripes dans tous les sens. L’histoire puissante mêle deux intrigues, deux enquêtes complexes, sordides et passionnantes.

Le rythme est rapide, effréné servi par une écriture magnifique.

Je suis tombée en amour avec la profileuse Hannah Baxter, atypique, originale, aux méthodes ésotériques sur les bords, on ne peut que l’aimer.

Un livre qui sue l’Afrique, la chaleur, la moiteur, la sorcellerie, les légendes, les superstitions, les rituels, les sacrifices.

Un livre sublime, une énorme réussite, un incontournable, un must absolu !!!

Bravo à Sonja Delzongle !  Je m’incline devant tant de talent.

4ème Couv.

Quelque part en Afrique, la mort rôde…
2010. Dans un terrain vague de Nairobi, un gamin à vélo s’amuse à rouler dans une grande flaque sur le sable ocre. Du sang humain, répandu en forme de croix. Sans le savoir, le garçon vient de détruire une scène de crime, la première d’une longue série.
2012, à Nairobi. Une femme albinos est décapitée à la machette en pleine rue. Le tueur a emporté la tête, un bras aussi. Elle a été massacrée, comme beaucoup de ses semblables, parce que ses organes et son corps valent une vraie fortune sur le marché des talismans.
Appelée en renfort par le chef de la police kenyane, Hanah Baxter, profileuse de renom, va s’emparer des deux enquêtes. Hanah connaît bien le Kenya, ce pays où l’envers du décor est violent, brûlant, déchiré entre ultramodernité et superstitions. Mais elle ne s’attend pas à ce qu’elle va découvrir ici. Les croix de sang et les massacres d’albinos vont l’emmener très loin dans les profondeurs du mal.

Editeur: Folio (collection Policier), sortie le 1 avril 2016, 560 pages