Pas de printemps pour Eli – Sandrine Roy

Pas de printemps pour Eli – Sandrine Roy

LYNWOOD, LE RETOUR !

Lynwood, mon coeur chavire…

Ceux qui me suivent savent que j’ai adoré le premier tome Lynwood Miller, cela a été une très belle surprise.  Comment vous dire mon impatience à lire la suite ? Je trépignais ferme depuis plusieurs mois. Bien curieuse de voir dans quelle direction Sandrine Roy partirait et quel sort elle réserverait à ses personnages.

Sitôt reçu, je me suis jetée sur Pas de printemps pour Eli et la magie a opéré à nouveau, je suis retombée illico sous le charme avec la douce impression de retrouver de vieux amis.  J’ai dévoré ma lecture, terminée à regret tard dans la nuit.

Petite mise en garde: il faut absolument lire le premier tome avant d’entamer le second !

Le slogan de la couverture « Roman policier mais pas que… » ne ment pas.  Pas de printemps pour Eli, c’est un cocktail parfait mêlant harmonieusement thriller, aventures, amour et fantastique. Même si dans ce deuxième tome, l’histoire d’amour est mise un peu plus en avant.

Nous retrouvons nos amoureux dans les Pyrénées à couler des jours heureux.  Ils sont de plus en plus proches, connectés en permanence.  Leur amour s’est renforcé, il a grandi, dieu qu’on aimerait tous vivre au moins une fois une telle histoire !  Hélas, un coup de téléphone va les sortir de leur cocon. Lynwood doit partir aux Etats Unis pour l’enterrement de son père, ils ne veulent pas se séparer, Eli l’accompagne.  A peine arrivés, ils seront entraînés dans une incroyable aventure (non, je ne vous raconterai rien, même sous la torture !) mêlant kidnapping, FBI, chantage, poursuites… Leur vie sera mise en danger.  Plus d’une fois, Eli usera de ses dons spéciaux mais cela suffira t il ?  Vont ils en sortir indemnes ?

Un suspense incroyable, un rythme d’enfer qui ne nous offre aucun moment de répit, Lynwood m’a littéralement épuisée ou ne serait ce pas plutôt Eli ?

Une lecture réjouissante, une jubilation intense, Sandrine Roy confirme son imagination débordante et son talent fou. Sa plume est toujours aussi belle et addictive.

Une seule ombre au tableau: combien de temps durera l’attente avant le troisième tome ?

Vous avez aimé le premier tome ?  vous adorerez le deuxième !  Vous ne connaissez pas Lynwood Miller ?  il est plus que temps de succomber à son charme !

Je remercie chaleureusement les éditions Lajouanie pour leur confiance.

4ème Couverture

Lynwood Miller, le retour !

Le beau mais ténébreux ex-GI coule le parfait amour avec la jeune, belle mais très curieuse Éli. Tous deux profitent béatement des douceurs de l’été pyrénéen lorsqu’un coup de téléphone vient rompre cette quiétude : le père de Lynwood est décédé. L’ancien membre des forces spéciales américaines va devoir retourner au Texas pour l’enterrement. Il va lui falloir aussi révéler à ce qui reste de sa famillle qu’il n’est pas mort depuis vingt ans ! Sa fiancée est, bien sûr, du voyage. Tout juste arrivé dans le ranch familial pour les obsèques, le couple découvre que des truands font pression sur James, le frère de Lynwood, qui doit juger – et condamner ? – un redoutable trafiquant…

Drogue, assassinat, enlèvement, poursuites, massacre, rien ne manque à cette nouvelle aventure de Lynwood Miller au pays des cow-boys et… du gaz de schiste. Il faudra toute la détermination et les compétences particulières de l’ancien soldat et les pouvoirs quelque peu stupéfiants d’Éli pour sauver leurs proches des agissements de la pègre.

Editeur: Lajouanie, 256 pages, date sortie: 15 septembre 2017

Lynwood Miller – Sandrine Roy

Un aveu pour commencer… Je n’ai pas lu ce livre, je l’ai dévoré littéralement avec un immense plaisir !!!

Allez savoir pourquoi, mais je m’attendais à un gentil petit polar français et vlan, c’est tout l’inverse qui est arrivé … une énorme et belle surprise.
J’hésite entre coup de coeur ou coup de foudre immédiat !

On a du mal à croire que c’est un premier roman tant il est abouti, maîtrisé.

Sandrine Roy doit être née avec une plume en main, et quelle plume ! un talent fou et inouï !

J’aime beaucoup l’accroche qui nous dit « roman policier mais pas que »

Dès les premières pages, j’ai été happée par l’histoire, j’ai tourné frénétiquement les pages, aucun répit dans l’action, les rebondissements s’enchaînent, les questions se multiplient, mais pourquoi veut on tuer Elie ? le suspense augmente, je me ronge les ongles au passage… le surnaturel pointe le bout du nez et l’amour est au rendez vous !

J’ai par dessus tout adoré les personnages, avec leur petit grain de folie… grosse empathie pour Linwood et Elie.

Quoi, c’est déjà fini ? On n’a vraiment pas envie de les quitter, ils sont tellement attachants.

Mais je jubile en sachant qu’il y aura d’autres aventures d’Elie et Lynwood… Oh oui, oh oui !

J’espère que l’attente ne sera pas trop longue.

Ne passez pas à côté de ce bijou !

4ème Couv.

Elle est jeune, belle et capable de déplacer des objets à distance et de guérir par l’imposition des mains. On cherche à la tuer. Il est beau, Américain, et coule une retraite paisible et prématurée dans les montagnes françaises. C’est un ancien membre des forces spéciales. Il veut la sauver. Ils se sont rencontrés dans des circonstances peu communes : deux malfrats avaient kidnappé la belle et projetaient de l’exécuter. Pas de chance, ils opéraient à deux pas de la bergerie de l’ancien soldat… Gravitent autour de ce duo deux psychiatres allemands au passé chargé ; un jeune hacker un brin introverti partageant son temps entre balades dans ses Pyrénées natales et curieuses missions à travers le monde ; une brigade de policiers d’outre-Rhin ; un commissaire français débonnaire, et un sacré nombre de gens bien décidés à faire disparaître définitivement l’héroïne. De l’action, de l’amour, du suspense, des rebondissements… tous les ingrédients, en somme, d’un roman que ne renieraient pas les maîtres du genre.

Editeur: Lajouanie, sortie le 10 juin 2016, 300 pages