L’échange – Rebecca Fleet

L’échange – Rebecca Fleet

Caroline et Francis, un couple au bord de la rupture tentent de surmonter leur crise  et de recoller les morceaux, ils décident de partir une semaine en vacances en profitant d’un échange de maison. Rien ne se passera comme prévu.

Une histoire de couple, d’adultère, de mensonges et de secrets. Un huis clos alternant entre présent en 2015  et passé en 2013.  Un passé que Caroline aimerait tant oublier.

Je vous avoue avoir été un peu déçue, peut être parce que le roman est annoncé comme « explosif » par l’éditeur. Une histoire vite lue qui ne me laissera  pas un souvenir impérissable.
Ce thriller psychologique ressemble à tant d’autres, l’intrigue est intéressante mais il lui manque une touche d’originalité pour se démarquer et faire la différence.
J’avoue qu’à force d’en lire, je deviens très difficile !

Un climat de tension s’installe dès les premiers chapitres mais il retombe assez vite, un manque de suspense et de rebondissements, peu de surprises, un rythme lent et une fin trop prévisible. De plus, je n’ai ressenti aucune empathie pour l’héroïne, ni aucun autre personnage d’ailleurs.

Au final, une lecture sympathique et divertissante que j’ai moyennement aimé. Mais comme je dis toujours, cela ne reflète que mon humble avis.

A emporter dans vos valises, le roman ne vous cramera pas les neurones cet été.

Je remercie chaleureusement les éditions Robert Laffont pour leur confiance.

4ème Couverture

Quand Caroline et Francis reçoivent une offre pour échanger leur appartement de Leeds contre une maison en banlieue londonienne, ils sautent sur l’occasion de passer une semaine loin de chez eux, déterminés à recoller les morceaux de leur mariage. Mais une fois sur place, la maison leur paraît étonnamment vide et sinistre. Difficile d’imaginer que quelqu’un puisse y habiter.

Peu à peu, Caroline remarque des signes de vie, ou plutôt des signes de sa vie. Les fleurs dans la salle de bains, la musique dans le lecteur CD, tout cela peut paraître innocent aux yeux de son mari, mais pas aux siens. Manifestement, la personne chez qui ils logent connaît bien Caroline, ainsi que les secrets qu’elle aurait préféré garder enfouis. Et à présent, cette personne se trouve chez elle…

Editeur: Robert Laffont (coll. La Bête Noire), 336 pages, date sortie: 7 juin 2018