Nulle part sur la terre – Michael Farris Smith

Nulle part sur la terre – Michael Farris Smith

Un roman noir en forme d’uppercut !

L’Amérique profonde et ses paysages de désolation, l’Amérique des loosers, des oubliés du rêve de la réussite qui tentent de survivre péniblement.  Deux personnages paumés qui ont touché le fond, deux âmes perdues, deux cabossés de la vie en quête de rédemption vont se croiser.

Russel sort de prison, après avoir purgé une peine de onze ans, il rentre dans sa petite ville où son père vit toujours.  Maben marche seule avec sa fille, elle fuit son passé en cherchant un meilleur futur. Un meurtre va les réunir, ils vont s’entraider et s’accrocher à la vie envers et contre tout.

Des personnages complexes et très touchants, pétri d’humanité, face à leurs choix et leurs erreurs. Rien n’est jamais tout noir ou tout blanc.

Le rythme est lent, très descriptif et envoûtant. La plume est sublime pour évoquer cette ambiance plombée et oppressante.  Au coeur de cette noirceur collante, de ce désespoir profond, quelques lueurs d’espoir apparaissent, nous sommes loin du pathos larmoyant.

Michael Farris Smith pose une question essentielle: peut on échapper à son destin et trouver la résilience ?

Un roman magnifique tout simplement, qui nous percute au coeur des tripes.

Je remercie chaleureusement les éditions Sonatine pour leur confiance.

4ème Couverture

Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n’a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe.

Russel a lui aussi quitté sa ville natale, onze ans plus tôt. Pour une peine de prison qui vient tout juste d’arriver à son terme. Il retourne chez lui en pensant avoir réglé sa dette. C’est sans compter sur le désir de vengeance de ceux qui l’attendent.

Dans les paysages désolés de la campagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies vont bientôt ne plus tenir qu’à un fil.

Michael Farris Smith possède un style et un talent d’évocation totalement singuliers qui vont droit au cœur du lecteur. Avec ces personnages qui s’accrochent à la vie envers et contre tout, il nous offre un magnifique roman sur la condition humaine.

Editeur: Sonatine, 450 pages, date sortie: 24 août 2017