Les espionnes du Salève – Marc Zellweger

Les espionnes du Salève – Marc Zellweger

La Suisse est restée neutre durant la seconde guerre mondiale, voilà ce que nous savons tous.  L’envers du décor est  tout autre.  « L’envers du miroir » est le premier tome d’une saga qui couvrira cinq années, Mark Zellweger nous dévoile une facette peu connue de son pays et son implication durant le conflit.

Son roman est préfacé par le docteur Christian Rossé, historien spécialiste du sujet.

Nous allons suivre un réseau de résistantes qui ont risqué leur vie au quotidien et permis de sauver des centaines ou milliers de personnes,  le courage de ces femmes est magnifiquement mis en lumière.

L’auteur a accompli un fabuleux travail de recherche pour nous offrir un récit entre l’histoire, la fiction et l’espionnage.

Le livre offre une mine d’informations historiques, il fourmille aussi de détails et de personnages, beaucoup trop pour moi, je me suis perdue dans le dédale des différents réseaux de renseignements et de résistants français. Trop de détails tue !
J’aurais aimé que le roman se concentre sur les espionnes, ma lecture aurait certainement été plus fluide.  Je n’oublie pas qu’il s’agit d’un premier tome d’une série, tout reste donc possible dans le développement du récit.

Je reste admirative devant la force de ces femmes de l’ombre !

Je remercie chaleureusement Mark Zellweger pour sa confiance.

4ème Couverture

Le 14 juin 1940, l’armée allemande rentre dans Paris et les années sombres recouvrent la France. Aussitôt, le service de renseignement suisse, le SR, s’active aux frontières. En même temps, la communauté internationale du renseignement basée à Genève depuis 1936 se mobilise sous la férule du vice-consul anglais Victor Farrell. Peu à peu des filières de passage entre la France et la Suisse romande se mettent en place, la résistance s’organise entre Genève et Lyon en concertation avec les espions installés à Genève. Hannah Leibowitz, échappée de justesse du ghetto de Lodz, arrive à Genève en juin 1940 avec son fils Avram. Elle prend la tête d’un groupe de femmes de toutes nationalités et résolument décidées à lutter contre la barbarie nazie. On les dénomme : Les Espionnes du Salève. Le 1er juin 1941, Armand jeune lycéen de Gex en zone interdite, est capturé par la Gestapo alors qu’il entre en Suisse au nord de Genève. Une certitude s’impose : on l’a dénoncé. Qui est le traître ? Les espionnes et leurs contacts mènent leur enquête. Elles seront confrontées à des collaborateurs sournois prêts à les dénoncer, à des agents allemands déterminés et agissant en Suisse sous couverture et à des trafiquants en tout genre. Une série d’intrigues toutes aussi palpitantes nous mènent entre 1940 et 1942 dans Genève, « nid d’espions ».

Editeur: Eaux Troubles, 320 pages, date sortie: 16 février 2018

Xtrême Préjudice – Mark Zellweger

Xtrême Préjudice – Mark Zellweger

Tout à la fois roman d’espionnage, roman d’aventures et thriller.
La politique, les enjeux géopolitiques, les conflits et stratégies internationales ne sont pas ma tasse de thé et je vous avoue avoir ouvert ce roman avec une certaine appréhension.
Et si je ne pige rien ? Et si cela me barbe au plus haut point ?

Un sacré défi de lecture et au final, une belle découverte !

L’auteur a l’art de nous embarquer dans une spirale d’aventures palpitantes, d’évènements ancrés dans la réalité et la politique internationale du moment.
Dans cet opus, Mark Walpen, le dirigeant du Sword (agence de renseignement non gouvernementale) est touché dans sa sphère privée, ses enfants viennent d’être kidnappés et il va tout faire pour les retrouver au plus vite.

On sent que l’auteur connaît son sujet sur le bout des doigts, il a été conseiller en stratégie et marketing de services secrets internationaux.  Mais rassurez vous, aucune connaissance en géopolitique n’est requise pour apprécier cette histoire. Plusieurs fois, vous ouvrirez grands les yeux et vous pousserez un gros juron devant ces immondes magouilles et manipulations politiques.

Le récit démarre en force, nous sommes assez vite happé par l’histoire. C’est rythmé et dynamique, l’action est présente de bout en bout, les chapitres sont courts et alternent les différentes aventures, on ne s’ennuie pas une seconde. L’écriture est fluide et les pages se tournent toutes seules.
L’humour est au rendez vous, cela permet de prendre un peu de recul et de dédramatiser les enjeux.
Tous les membres du groupe « Les faucons » sont fort attachants, sensibles et très humains malgré les énormes responsabilités qu’ils assument. Mention spéciale à Mark et Rebecca.

C’est le quatrième opus des aventures de Mark Walpen, mais il se lit indépendamment des trois premiers.

Un livre que je recommande vivement à tous les amateurs du genre !

4ème Couv.

On retrouve la BMW du président du CIO toutes portes ouvertes au bord du lac à Lausanne. Où est passé le président ? Pendant ce temps le professeur Ayer grand ponte de virologie et d’épidémiologie à l’OMS n’a plus donné de signes de vie alors qu’il était en Afrique de l’Ouest afin de comprendre l’épidémie d’Ebola qui l’intriguait au plus près. La situation internationale se tend considérablement avec des tentatives de lancement de missiles de moyenne portée et des essais nucléaires par la Corée du nord. Mark Walpen est alerté par son père : lui et les enfants de Mark, Zoé et Elliott, ont été victimes d’un acte terroriste barbare et innommable. Mark vit un nouveau drame dans sa vie ! Un rapport confidentiel américain dénonce l’Arabie Saoudite comme commanditaire des attentats du 11 septembre. Quel rapport avec nos protagonistes ? Une fois de plus les stratèges du Sword vont devoir dénouer les intrigues et trier le vrai du faux. Les Faucons partiront en quête des différents responsables. La sanction risque d’être terrible. Un suspens incroyable par le nouveau maître du roman d’espionnage !

Editeur: Eaux troubles, 295 pages, sortie le 18 mars 2017