Là où vivent les loups – Laurent Guillaume

Là où vivent les loups – Laurent Guillaume

Laurent Guillaume a été flic pendant une vingtaine d’années, il se consacre à l’écriture depuis 2013, Là où vivent les loups est son huitième roman.  Loin de son personnage récurrent Mako, de Paris et sa banlieue, nous partons au grand air, à Thyanne, petit village perdu dans les montagnes savoyardes, proche de la frontière italienne.

Priam Monet fait partie de la police des polices, un boeuf carotte, il débarque de Paris pour une banale inspection administrative de deux jours… sauf qu’un meurtre va le retenir plus longtemps.

Priam est un flic obèse qui traîne péniblement son quintal et demi, marcher 200m l’épuise, râleur, asocial sur les bords, il adore la bouffe et les femmes rondes, parisien dans l’âme, il déteste la cambrousse et nature.  Un personnage principal attachant, atypique et hors norme, loin de l’image classique du flic .

La mort d’un soi-disant migrant retrouvé dans la forêt n’intéresse pas les bouseaux du coin. Tout le monde se connaît à Thyanne, les secrets sont bien gardés. Une famille de riches a une vision très particulière de la justice, ils se fichent des règles, se croient au dessus des lois avec leurs petits arrangements pour défendre leurs intérêts et tiennent toute l’économie locale.
Difficile de délier les langues, l’enquête s’avère plus compliquée et mouvementée qu’il n’y parait.  Priam va devoir s’adapter aux us et coutumes locales pour dénouer la pelote et faire émerger la vérité.

L’enquête est très réaliste, complexe, bien rythmée et pleine de suspense, Laurent Guillaume sait de quoi il cause. L’ambiance Far-West de cette vallée enclavée au milieu de nulle part nous est originale et dépaysante. Priam, l’acteur principal  qui finit par nous devenir sympathique, tient tout le roman, à lui seul il vaut le détour.

Ce polar « rural social » est une belle réussite.  Et j’attends la suite des aventures de Priam !

Je remercie chaleureusement les éditions Denoël pour leur confiance.

4ème Couverture

Le train arrive dans la petite gare de Thyanne, terminus de la ligne. Priam Monet descend pesamment d un wagon. Presque deux mètres pour un bon quintal et demi, mal sapé et sentant le tabac froid, Monet est un flic misanthrope sur la pente descendante. Son purgatoire à lui c est d être flic à l IGPN, la police des polices. Sa mission : inspecter ce petit poste de la police aux frontières, situé entre les Alpes françaises et italiennes. Un bled improbable dans une vallée industrieuse où les règles du Far West ont remplacé celles du droit. Monet n a qu une idée en tête, accomplir sa mission au plus vite, quitte à la bâcler pour fuir cet endroit paumé. Quand on découvre dans un bois le cadavre d un migrant tombé d’une falaise, tout le monde pense à un accident. Pas Monet. Les vieux réflexes ont la peau dure, et le flic déchu redevient ce qu il n a cessé d être : un enquêteur perspicace et pugnace. La victime était-elle un simple migrant? Qui avait intérêt à la faire disparaître ? Quels lourds secrets cache la petite ville de Thyanne? Monet va rester bien plus longtemps que prévu.

Editeur: Denoël, 304 pages, date sortie: 7 juin 2018