Honky Tonk Samouraïs – Joe R. Lansdale

Honky Tonk Samouraïs – Joe R. Lansdale

Mea culpa, je n’avais jamais lu Joe R. Lansdale, personne n’est parfait, hein !
Je le découvre avec le neuvième tome de sa série Hap et Leonard et j’avoue avoir passé un très bon moment en compagnie de ces deux détectives texans, mes zygomatiques se sont déliés plus d’une fois.

Nos deux loustics marginaux terminent un boulot pépère de surveillance, ils aperçoivent un gros con maltraitant son chien, ils le bastonent méchamment pour lui donner une leçon. Une mémé filme la scène, le lendemain, elle se pointe dans leur agence en leur faisant du chantage « soit ils retrouvent sa petite fille disparue depuis cinq ans, soit elle envoie la vidéo à la police ».

Et voilà les ennuis qui commencent, ils se retrouvent embringués dans une aventure plus que rocambolesque. Ils croiseront des personnages haut en couleur, loufoques, des prostituées, un tueur vraiment spécial « l’Annulateur », un gang de motards, des méchants très méchants. Ca castagne dur, les coups de feu pleuvent de tous côtés, ça saigne beaucoup, Hap et Leonard vont sérieusement morfler pour avancer dans leur enquête.

Les deux compères sont dingues, frappadingues, leur duo atypique fonctionne à merveille. Ils sont tordants, déconnent sans arrêt, possèdent un humour ravageur, ça fuse et ça envoie des gros mots, des répliques drôles et des blagues hilarantes à la vitesse de l’éclair.

C’est noir, violent, déjanté, cru, plein d’ironie, de cynisme, on rit vraiment beaucoup.
Honky Tonk Samouraïs me fait penser à Cassandra de Todd Robinson, une de mes premières chroniques sur le blog, même ambiance, même humour.

Un super divertissement que je vous recommande vivement.

Je remercie chaleureusement les éditions Denoël pour leur confiance.

4ème Couverture

Hap, ancien activiste hippie et rebelle plouc autoproclamé, et Leonard, vétéran du Vietnam dur à cuire, noir, gay, républicain et addict au Dr Pepper, sont sur un banal contrat de surveillance dans l’est du Texas. Alors que la planque sans intérêt touche à sa fin, ils aperçoivent un homme qui maltraite son chien. Leonard règle l’affaire à coups de poing. Résultat : l’agresseur de chien, salement amoché, veut porter plainte. Une semaine plus tard, une certaine Lilly Buckner débarque dans leur nouvelle agence de détectives privés pour leur faire une proposition : soit ils acceptent de retrouver sa petite-fille, soit elle livre à la police une vidéo de Leonard tabassant l’agresseur de chien. Le duo accepte de rouvrir ce vieux dossier et découvre que le concessionnaire d’occasion où travaillait Lilly cache de sombres secrets.

Editeur: Denoël (coll. Sueurs Froides), 416 pages, date sortie: 27 septembre 2018