Un moindre mal – Joe Flanagan

Un moindre mal – Joe Flanagan

Qui a dit que le polar était un genre mineur ?  Ce brillant roman NOIR nous prouve le contraire.  Un grand roman d’atmosphère dans l’Amérique profonde des années 50.

UN JOYAU !!!

Deux enquêtes parallèles qui se croisent et se rejoignent à la fin.  La première sur  des meurtres atroces d’enfants dans ce coin reculé et tranquille de Cape Cod et la deuxième, celle que le lieutenant Warren va mener sur son collègue Stasiak.

L’affrontement du Bien et du Mal avec ces deux hommes que tout oppose.  Warren, le flic droit et intègre de la police locale, qui vit seul avec son jeune fils handicapé et Stasiak, un flic de la police d’Etat, une pourriture  corrompue jusqu’à la moelle.

Outre l’intrigue passionnante, l’auteur nous dépeint avec un talent fou et une écriture très littéraire le Cape Cod des années 50. La vie quotidienne, le conservatisme, le puritanisme, la religion très présente, les homosexuels qui n’ont pas leur place et font peur.

Les personnages sont fouillés à l’extrême.  Ils sont décrits par petites touches, avec beaucoup de finesse, de subtilité et de sensibilité. C’est touchant et plein d’humanité.

Le récit est dense, l’ambiance s’installe lentement avec une montée en tension tout au long du livre, elle devient insoutenable et envoûtante dès la moitié.  L’auteur nous offre un final éblouissant qui deviendra une référence dans le roman noir.  Le face à face extrême, l’affrontement brutal et sans concession entre Warren et Stasiak. Tout simplement grandiose !  j’en suis restée K.O. sans voix

Un immense plaisir de lecture.  Du grand art pour un premier roman, bravo Monsieur Joe Flanagan !

Un indispensable pour tous les amateurs de NOIR.

4ème Couv.

Cape Cod, 1957. Dans cette petite communauté tranquille, une série de meurtres d’enfants paralyse la population, une famille disparaît dans d’étranges circonstances, un homme se fait violemment tabasser et refuse de dénoncer ses agresseurs. Le lieutenant Warren, de la police locale, découvre la difficulté de mener à bien son enquête dans un service corrompu. Sa position devient intenable quand arrive dans la région Stasiak, officier légendaire de la Police d’État aux méthodes douteuses. Dépossédé de ses dossiers, Warren comprend vite qu’élucider ces affaires n’est pas le but premier de ce flic brutal et manipulateur. Pourtant il ne peut pas lui laisser le champ libre, au risque d’y perdre sa place, sa réputation et peut-être beaucoup plus.

Editeur: Gallmeister (coll. Noire), 480 pages, sortie le 30 mars 2017