Canicule – Jane Harper

Jane Harper fait son entrée dans la cour des grands avec son premier roman qui ne rencontre que des louanges.

Vous en avez marre de l’hiver qui s’éternise, enfilez votre maillot et lisez donc CANICULE, la température va vite monter jusqu’à devenir insupportable.

Nous voilà au coeur du bush australien, dans un petit village in the middle of nowhere, où sévit une atroce canicule depuis deux ans, c’est la fournaise.

L’ambiance est lourde, chaude, étouffante, électrique… prête à s’embraser à tout moment. La tension est permanente, les habitants deviennent fous, les animaux meurent, les récoltes ne poussent plus.

Bienvenue à Kiewarra !

Aaron Falk, policier à Melbourne, qui a fui le village il y a 20 ans va enquêter sur le prétendu suicide de son ami Luke. Il aurait mis fin à ses jours après avoir massacré toute sa famille.

L’intrigue est bien ficelée, comme un jeu de piste entre présent et passé sous forme de flash back.

L’auteure a l’art de nous embarquer constamment sur des fausses pistes, de brouiller les cartes et de nous mener par le bout du nez jusqu’au dénouement final, très inattendu.

Tous les villageois deviennent supects, des villageois qui se connaissent tous, du moins, le croient ils !
L’auteure prend le temps de raconter leur l’histoire et de fouiller en profondeur leur psychologie. Elle nous décrit aussi magnifiquement les paysages, l’environnement et l’atmosphère de ce bush, on s’y croirait. Et je vous assure que cela ne donne pas envie d’y vivre !

Un thriller rural sur le poids du passé, les secrets, les rumeurs et non dits, les illusions de l’adolescence et le poids de la culpabilité.
Quelques longueurs, de la confusion par moment et un super final, mais très tiré par les cheveux, dommage (non je ne vous dirai rien!)

Un excellent premier roman, prenez donc votre billet pour Kiewarra, vous ne le regretterez pas.

4ème Couv.

Kiewarra. Petite communauté rurale du sud-est de l’Australie. Écrasée par le soleil, terrassée par une sécheresse sans précédent. Sa poussière. Son bétail émacié. Ses fermiers désespérés.

Désespérés au point de tuer femme et enfant, et de retourner l’arme contre soi-même ? C’est ce qui est arrivé à Luke Hadler, et Aaron Falk, son ami d’enfance, n’a aucune raison d’en douter. S’il n’y avait pas ces quelques mots arrivés par la poste :

Luke a menti. Tu as menti. Sois présent aux funérailles…

Revenir à Kiewarra est la dernière chose dont Aaron a envie. Trop vives sont encore les blessures de son départ précipité des années auparavant. Trop dangereux le secret qu’il a gardé pendant tout ce temps. Mais Aaron a une dette, et quelqu’un a décidé que le moment est venu de la payer…

Editeur: Kero, 400 pages, sortie le 11 janvier 2017