Le zoo – Gin Phillips

Le zoo – Gin Phillips

Terreur au ZOO

Quand une banale visite au zoo vire au cauchemar…

Joan et son fils de quatre ans terminent leur visite au zoo, en se dirigeant vers la sortie, ils entendent des coups de feu et voient des corps sur l’herbe.  Joan s’enfuit avec son fils, elle se retrouve prise au piège par des tueurs.  Cette mère, forte, déterminée, va puiser dans ses instincts enfouis au fond d’elle, instinct maternel et amour viscéral… pour tenter de sauver son enfant et survivre à la folie meurtrière des tueurs déchainés.  Elle est prête à tout en attendant la police.

Gin Phillips choisit un point de vue original en plaçant le lecteur  au centre de ce huis clos avec Joan et son fils.

Entre la première et la dernière page, trois heures vont s’écouler. Trois heures racontées minute après minute, en temps réel.

Trois heures d’angoisse, de peur, de cauchemar.  Trois heures terrifiantes et stressantes.  Une lecture sous haute tension dès les premières pages, une lecture imprégnée d’adrénaline. On retient plusieurs fois sa respiration, plongé dans l’enclos des primates avec Joan. On a peur avec elle, on tremble avec elle, on crispe les poings, notre coeur bat plus vite… Les minutes s’allongent… dieu que l’attente est longue !  On se pose plusieurs fois la question: et moi, que ferais je à la place de Joan ?

100% action et suspense, un bon premier roman, il aurait reçu la note « excellent » si la fin ne m’avait déçue. Comme un gros soufflé qui retombe en faisant plouf !

Je remercie chaleureusement les éditions Robert Laffont et la Bête Noire pour leur confiance.

4ème Couverture

Le zoo est sur le point de fermer ses portes. Joan et son fils de quatre ans, Lincoln, sont dans leur coin préféré, à l’écart du chemin principal. Ils profitent des dernières minutes. Mais quand ils se dirigent vers la sortie, ce qu’ils découvrent transforme cette journée de rêve en cauchemar : des corps étalés sur l’herbe, des hommes armés de fusils. Sans réfléchir, Joan prend son enfant dans ses bras et court, jusqu’à en perdre le souffle, jusqu’à ce que ses muscles la brûlent.
Pendant trois heures, la mère et son fils vont se retrouver piégés avec les animaux et les tueurs. Pour sauver Lincoln, Joan est prête à tout… même au pire.

Editeur: Robert Laffont (coll. La Bête Noire), 304 pages, date sortie: 21 septembre 2017