Cirque mort – Gilles Sebhan

Cirque mort – Gilles Sebhan

Le premier roman noir de Gilles Sebhan, auteur de plusieurs romans autobiographiques et de deux essais consacrés à Tony Duvert.

Un drame survient dans une petite ville calme,  tous les animaux d’un cirque sont massacrés à la hache. Deux jeunes garçons disparaissent, les mois passent et l’enquête piétine. Disparition ? Assassinat ? Puis Théo, le fils du lieutenant Dapper, disparait à son tour.

Dans la région, un hôpital accueille des adolescents très perturbés, il est dirigé par un psychiatre-gourou très bizarre. Ilyas, un adolescent aux visions étranges semble savoir beaucoup de choses sur la disparition de Théo.  Dapper va mener l’enquête, il s’écartera de la loi et du cadre légal, il est prêt à tout pour retrouver son fils.  Je ne vous en dirai pas plus sous peine de trahir le roman.

Gilles Sebhan nous offre un polar étrange et singulier, à la limite du fantastique.  C’est angoissant, oppressant, glaçant jusqu’au malaise.

 L’auteur nous perturbe en nous questionnant sur la mort et les frontières entre normalité et folie.

Sa plume est fine, subtile, ciselée, chaque mot, chaque phrase trouve sa juste place.

Le suspense est présent jusqu’à la dernière page de ce livre très court qui se lit d’une traite.

Lancez vous dans cette expérience de lecture déstabilisante !

Je remercie chaleureusement les éditions du Rouerge pour cette très belle découverte.

4ème Couverture

Est-ce que Théo est avec toi ? Pour le lieutenant Dapper, le malheur a commencé avec ces mots-là, ce jeudi noir où sa femme l’a appelé parce que leur fils n’était pas rentré à la maison, après la classe. Il enquêtait alors sur la disparition de deux garçons. Peu de temps avant, un événement avait horrifié les habitants de la petite ville : tous les animaux d’un cirque installé pour Noël avaient été décimés à la hache. Depuis que Théo n’est pas rentré, depuis tout un hiver, Dapper, dessaisi de l’enquête, ne parvient pas à se résigner. Parce qu’un enfant disparu n’est jamais un enfant mort. Alors, puisqu’il n’a rien d’autre, il décide de suivre la piste que lui offre une lettre anonyme. Elle mène au centre hospitalier où sont accueillis de jeunes psychotiques. Dans ce lieu étrange, un adolescent, Ilyas, prétend avoir été l’ami de Théo. Dapper reprend espoir, puis comprend qu’il ne savait pas tout de son fils. Et comment en parler à sa femme, dire : J’ai rencontré un garçon qui a des visions et j’ai foi en lui ? Dans ce roman singulier et oppressant, Gilles Sebhan nous emporte sur les pas d’un homme dont peu à peu l’enveloppe se déchire. Dapper est prêt à tout pour retrouver son enfant, y compris à ne plus incarner la raison et la loi comme il a accepté de le faire quinze ans durant.

Editeur: Rouergue (coll. Rouergue noir), 147 pages, date sortie: 3 janvier 2018