Haïku – Eric Calatraba

Haïku – Eric Calatraba

Quand Tarentino rencontre Kitano…

Recette pour un cocktail vraiment « spécial » (à déguster sans modération !)

Vous mélangez:

Des meurtres d’une violence inouïe illustrés par des haïkus « petits poèmes japonais », une chasse à l’homme impitoyable, des airs d’opéra qui rythment l’enquête, des motos grosses cylindrées et des courses poursuites à 100 à l’heure, l’aïkido et les arts martiaux,  des sabres traditionnels, des scènes de combat à couper le souffle, les mafias russes et chinoises, un ignoble trafic, un voyage entre Nice, Genève, Moscou, Vladivostok, Kyoto et le mont Kurama au pays du soleil levant.

Et vous obtenez un sacrément bon polar  !

Ce sigle du yin et du yang illustre magnifiquement le roman.  Quand la lumière se mélange à la noirceur. Si tout oppose les deux protagonistes de l’histoire,  un flic et un meurtrier samouraï animé par une soif de vengeance, de justice, d’honneur. Ils sont pourtant si semblables et se rejoignent quelque part.

Un récit tout en contrastes, sans aucun manichéisme, alternant entre l’action, la violence, la profondeur, la vitesse, la contemplation, les respirations musicales, les émotions, la poésie, la philosophie et la sagesse ancestrale japonaise.

L’écriture d’Eric Calatraba est très visuelle, nerveuse et précise. L’intrigue est passionnante et le rythme effréné vous scotchera jusqu’au final époustouflant.

 Un excellent divertissement, un voyage initiatique d’une grande maîtrise, ne passez pas à côté !

Je remercie chaleureusement les éditions du Caïman pour leur confiance.

4ème Couverture

Un jeune flic fou d’opéra et de moto se retrouve associé à un vieux baroudeur qui pense avoir tout vu pour enquêter sur une série de crimes peu ordinaires orchestrés par un virtuose du sabre japonais. Comble du raffinement, l’assassin illustre ses meurtres d’Haïkus. Si l’aventure démarre dans le cadre ensoleillé de la côte d’azur, elle entraînera Raphaël de Genève à Kyoto après une étape à Vladivostok, dans le sillage d’un maître de l’Aïkido qui ne lui est peut-être pas si étranger.

Editeur: Caïman, 332 pages, date sortie: 1er mars 2018