Ressacs – David-James Kennedy

Ressacs – David-James Kennedy

Un page-turner intelligent !

Ceux qui me suivent savent que j’ai adoré Malgré elle, le deuxième thriller de David-James Kennedy.  Je ressentais donc l’urgence de lire son premier roman.

Un coup de coeur  pour un premier thriller en forme de coup de maître !

Nous sommes dans le pays basque sauvage, au sein d’un hôpital militaire installé dans un ancien monastère et situé sur une falaise qui surplombe l’océan.  Des meurtres, des disparitions inquiétantes, une étrange malédiction ancestrale liée aux Augustins pèse sur le lieu.  L’ambiance est glauque et oppressante, la tempête se déchaîne sur l’océan, les vagues battent les rochers et des trombes d’eau s’abattent sur la région.

Un thriller qui nous emporte dès les premières pages pour nous relâcher complètement lessivés à la toute fin.  Le puzzle est orchestré à merveille, David-James Kennedy est doué pour faire monter la tension crescendo, le rythme est effréné, le mystère s’épaissit au fil du récit, les fausses pistes se multiplient, l’intrigue est embrouillée à souhait, le lecteur n’a qu’une envie: connaître le mot de la fin.  Le suspense est intense jusqu’au dénouement totalement imprévisible.

N’espérez pas poser votre lecture en cours de route, c’est palpitant, angoissant, haletant et terriblement addictif.  Le style est fluide sans fioritures inutiles, au service de l’intrigue.

Même si vous ne savez pas nager, jetez vous à l’eau et laissez vous dériver dans les vagues de Ressacs, vous ne le regretterez pas.

4ème Couverture

Par une nuit d’orage, dans l’un des derniers hôpitaux militaires de la côte atlantique, un interne disparaît après qu’un de ses patients a été sauvagement assassiné. Inquiet pour le sort de son confrère, Tom Castille se lance sur ses traces en même temps que les gendarmes et fait rapidement une découverte troublante. Dans cet hôpital, un ancien monastère construit par les Augustins mille ans plus tôt, d’autres disparitions ont eu lieu, dans des circonstances semblables. Dix ans, trente ans, deux cents ans plus tôt. Vague après vague, la tragédie revient se briser sur les hommes…

Editeur: Pocket, 480 pages, date sortie: 13 avril 2017 (sorti initialement chez Fleuve noir 9/1/2014)

Malgré elle – David-James Kennedy

Malgré elle – David-James Kennedy

MOTEUR !  ACTION !  COUPEZ ! 

Non, mais c’est quoi ce thriller de dingue ?  

Une histoire survoltée, survitaminée, qui file à 1000 à l’heure, sans aucun temps mort.  Un extraordinaire page turner, 576 pages haletantes et palpitantes qui se dévorent quasi d’une traite en apnée.

Ca démarre sur des chapeaux de roue, l’auteur nous happe dès les premières pages pour nous relâcher complètement épuisé, essoufflé à la dernière page.

Quand le passé rattrape le présent !  Un drame survenu il y a 26 ans dans une bande d’adolescents au lycée Henry IV refait surface sous forme d’une implacable vengeance.

Nos deux héros, Tom et Emma, essaient de comprendre ce qui se passe et tentent de sauver leur peau. Nous les suivons dans leur course poursuite aux quatre coins de la planète, Suède, Ecosse, Suisse, New York, Grèce en croisant des tueurs fous.  Les meurtres se succèdent, ça va vite, terriblement vite, à un rythme d’enfer.

Révélations, complots, rebondissements, expérimentations neuro-scientifiques, vos nerfs seront mis à rude épreuve.  La course poursuite est entrecoupée de flash back qui nous donnent le temps de reprendre quelque peu notre souffle.

L’intrigue est brillante, magnifiquement construite et la plume de David-James Kennedy est belle, très fluide et efficace.

J’ai ADORE le final époustouflant !!!  Il fallait oser mais en regard des expérimentations actuelles en neuro-sciences, nous ne sommes finalement peut être pas si loin de la réalité.

Un gros coup de coeur, une magnifique découverte !

N’hésitez pas une seconde, FONCEZ, ne passez surtout pas à côté !

Et moi, je vais lire le premier thriller de l’auteur « Ressacs » sorti récemment chez Pocket.

4ème Couverture

Paris, 1989. Au très chic lycée Henri-IV, les réputations se font et se défont. La magnétique Emma n’a pas conscience du pouvoir d’attraction qu’elle exerce sur les garçons. Yann. Arno. Manu… La liste de ses prétendants est longue. Mais c’est en Tom, ado solaire fou de sensations fortes, qu’elle a trouvé un alter ego. Lui qui la connaît si bien.

Un drame va survenir et assombrir le tableau de cette adolescence parfaite.

Paris, 2015. Les chemins se sont séparés. Tom est resté ce casse-cou qui faisait tomber les filles, profitant de la revente de sa boîte pour se laisser le temps de vivre. Jusqu’à ce jour où Lukowski, ancien d’Henri-IV envers lequel Tom se sent redevable, laisse deux messages désespérés, l’implorant de le retrouver.
Une fois sur place, il découvre la dépouille de son vieux camarade, flottant entre les rochers d’une lointaine côte suédoise. À l’intérieur de la maison voisine, un ordinateur portable et, sur l’écran, un défilé de photos accompagnées d’un mail menaçant. Emma ado, Emma adulte, Emma partout, sur chaque prise de vue. Qu’est devenue sa meilleure amie ? Qui était-elle réellement ? Pour qui et pour quoi devraient-ils tous payer après vingt-six ans ?

Editeur: Fleuve noir, 576 pages, sortie le 13 avril 2017