Dernière fenêtre sur l’aurore – David Coulon

Attention: Roman noir, très noir !

Premier roman de David Coulon. J’avais déjà lu son deuxième (Le village des ténèbres) beaucoup plus facile à lire.

Celui-ci n’est vraiment pas à mettre entre toutes les mains.

Un flic et sa descente vers la folie. Un huis clos oppressant, des tortures, des meurtres.

Une histoire très sombre et angoissante qui donne la nausée et met mal à l’aise.

Du « psycho-psychiatrique » de malade !!!

4ème Couv.

La brigade des mineurs l’a usé. Les morts de sa femme et de sa fille l’ont détruit. A à peine 35 ans, Bernard Longbey n’est plus que l’ombre de lui-même. L’abîme s’ouvre un peu plus sous ses pas quand il se retrouve à enquêter sur l’assassinat d’une jeune étudiante. La connaissait-il ? Et pourquoi un détective privé est chargé de le surveiller, lui ? Tout est en place. L’enfer peut se déchaîner.

Editeur: Actu SF (collection Hélios), sortie le 6 mars 2015, 250 pages