Ragdoll – Daniel Cole

Ragdoll – Daniel Cole

Ragdoll, le livre qui fait le buzz et qui divise depuis sa sortie.  Détesté par certains, encensé et porté aux nues par d’autres.  Les mois passant, les avis continuant de diverger, ma curiosité a pris le dessus, une seule solution… plonger dedans pour avoir mon avis !

Et pourtant, ça commençait bien…

Un cadavre composé de six corps différents, cousus entre eux comme une poupée de tissu, Ragdoll.  Le meurtrier donne une liste avec ses six prochaines victimes, une folle course contre la montre débute pour trouver l’assassin avant qu’il ne tue à nouveau.

Avouez que le pitch de départ est très alléchant, on attend un grand moment de lecture !

Toute excitée, je suis entrée à fond dans le récit. Hélas, passé les 150 premières pages, l’histoire devient brouillon, très tirée par les cheveux avec beaucoup d’incohérences, de remplissages et de grosses ficelles.

Je n’ai ressenti aucune empathie avec les personnages, froids et pas attachants du tout.

J’ai eu du mal avec l’écriture (ou alors la traduction est très mauvaise) et je suis toujours entrain de chercher le style de l’auteur.

Plus je tournais les pages, moins j’accrochais, moins j’y croyais et plus je m’ennuyais.  L’apothéose a été le FINAL complètement ridicule.  Tout ça pour ça !  Quel gâchis avec un scénario de départ si original !

J’ai hésité à écrire cette chronique, j’ai tellement de respect pour le travail des auteurs, mais je ne vais pas vous raconter des bobards, ce n’est que mon humble ressenti et il n’est pas parole d’évangile. La sauce n’a pas pris avec Ragdoll, une grosse déception pour moi, mais je suis très contente de l’avoir enfin lu.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire ?  Lisez le pour avoir votre avis perso !

Je remercie chaleureusement les éditions Robert Laffont pour leur confiance.

4ème Couverture

Un  » cadavre  » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l’a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon.
Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l’inspecteur  » Wolf  » Fawkes dirige l’enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter.
Chaque minute compte, d’autant que le tueur s’amuse à narguer les forces de l’ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner.
Le dernier nom est celui de Wolf.

Editeur: Robert Laffont (coll. La Bête Noire), 464 pages, date sortie: 9 mars 2017