Le lecteur de cadavres – Antonio Garrido

Inspiré d’un personnage réel, un remarquable polar historique, un fabuleux récit d’aventures magnifiquement écrit, érudit et captivant qui nous plonge dans la Chine médiévale et exotique du XIII siècle.

Nous suivons la vie du jeune Song Ci, premier médecin légiste de l’histoire.

Je n’ai pas vu passer les 768 pages (lues en 2 jours) tant les évènements s’enchaînent à toute allure, pas le temps de respirer !

La reconstitution historique est parfaite, avec un magnifique travail de documentation sur la Chine ancienne et les débuts de la médecine légale (7 siècles avant qu’elle n’apparaisse en Occident).

Tous les ingédients sont là pour nous faire passer un excellent moment de lecture: une magnifique plume, des aventures rocambolesques, du suspense, une galerie de personnages intéressants, des rebondissements, des drames, de l’amour.

Un page turner dépaysant, divertissant, très intelligent et absolument passionnant !

Un indispensable !!!

4ème Couv.

Ci Song est un jeune garçon d’origine modeste qui vit dans la Chine du XIIIe siècle. Après la mort de ses parents, l’incendie de leur maison et l’arrestation de son frère, il quitte son village avec sa petite sœur malade. C’est à Lin’an, capitale de l’empire, qu’il devient fossoyeur des « champs de la mort » avant d’accéder à la prestigieuse Académie Ming. Son talent pour expliquer les causes d’un décès le rend célèbre. Lorsque l’écho de ses exploits parvient aux oreilles de l’empereur, celui-ci le convoque pour enquêter sur une série d’assassinats. S’il réussit, il entrera au sein du Conseil des Châtiments ; s’il échoue, c’est la mort. C’est ainsi que Cí Song, le lecteur de cadavres, devient le premier médecin légiste de tous les temps. Un roman, inspiré par la vie d’un personnage réel, captivant et richement documenté où, dans la Chine exotique de l’époque médiévale, la haine côtoie l’ambition, comme l’amour, la mort.

Editeur: Le livre de Poche, sortie le 3 juin 2015,  768 pages