Six Quatre – Hidéo Yokoyama

Un excellent polar au pays du Soleil levant !

Six-quatre, c’est le nom de code d’un cold case.  Une jeune fille enlevée avec demande de rançon il y a dix ans, l’affaire n’a jamais été résolue. L’inspecteur Mikami faisait partie des enquêteurs, il n’arrive pas à oublier cet échec cuisant.  Quatorze ans plus tard, il a changé de service, il dirige le service des relations presse dans le même commissariat.  Il doit organiser la visite du Chef de la police nationale, quand un nouvel enlèvement a lieu, ressemblant fort au Six-quatre.

Au premier regard, on pourrait penser à un cold case assez classique, nous en sommes loin. L’auteur possède un talent hors du commun, il a été chroniqueur judiciaire durant de nombreuses années et connait tous les rouages du système.

Il nous offre un polar dense, hyper réaliste qui analyse et décortique la société japonaise dans toute sa complexité.  Une société qui prend très au sérieux les us et coutumes, les protocoles, la hiérarchie, les codes. Une société où tout est règlementé dans les moindres détails, où les rapports humains sont d’une rigidité extrême, où les femmes sont reléguées aux places subalternes, où la presse envahit le système policier.

Une immersion totale, à couper le souffle !

Un récit intense et minutieux construit comme un puzzle, avec une précision d’horloger.  Une enquête passionnante, subtile et captivante.

Un pavé qui pourrait en rebuter certains, ce serait dommage, vous passeriez à côté d’une pépite. Certes, la lecture demande une certaine concentration dans les premiers chapitres pour entrer pleinement dans l’histoire mais ensuite, vous ne lâcherez plus votre livre.

Un très grand bouquin, une magnifique découverte !

Je le conseille à ceux qui aiment les enquêtes de Wallander d’Henning Mankell, de l’inspecteur Chen de Qiu Xialong ou Millénium.

Je remercie chaleureusement les éditions Liana Levi pour leur confiance.

4ème Couverture

Le six-quatre ? Une affaire non résolue qui remonte à l’an 64 du règne de l’empereur Shôwa. Une fillette de sept ans enlevée et assassinée sans que l’on parvienne à arrêter son ravisseur. Quatorze années ont passé, l’empereur n’est plus le même, mais la plaie reste ouverte pour cette région du nord de Tokyo. Dans cette année civile 2002, la prescription des faits approche. Pourtant, pas question de baisser les bras. Le grand chef de la police nationale doit venir l’annoncer officiellement au père de la victime et à la presse. Le commissaire Mikami, en charge des relations publiques depuis peu, a une semaine pour organiser la visite. Premier défi : régler au plus vite un différend avec les journalistes; deuxième : vaincre la résistance du père ; troisième : ne pas se laisser envahir par ses propres démons. Mais pour relever ces défis, il lui faut avant tout débusquer la vérité aux sources les plus profondes de l’affaire et de l’âme humaine, là où il n’aurait jamais pensé la trouver…

Editeur: Liana Levi, 615 pages, date sortie: 21 septembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *