Roland est mort – Nicolas Rolin

Une exception à la règle, je ne vous parlerai pas d’un thriller ou d’un roman noir.

J’ai eu envie de terminer l’année avec ROLAND EST MORT et il m’est impossible de garder mon ressenti pour moi !

Un JOYAU, une PEPITE, une MERVEILLE, un OVNI littéraire de 185 pages.

Original
Drôle
Triste
Tendre
Touchant
Cocasse
Sensible
Mélancolique
Caustique
Cynique
Atypique

Nos petites vies, nos espoirs et nos solitudes découpés en tranches grâce une écriture d’une force inouïe.

Lisez le !!!!

4ème Couv.

Roland est mort. Les sapeurs-pompiers l’ont retrouvé la tête dans la gamelle du chien. Ils viennent enlever le corps et se débarrassent du caniche en le confiant à son voisin de palier, un homme proche de la quarantaine, au chômage, très seul. Roland est mort depuis une semaine. Son voisin ne le connaissait pas vraiment, mais il aurait dû s’en douter : il n’entendait plus les chansons de Mireille Mathieu, derrière le mur. II écope du chien, puis de l’urne contenant les cendres du défunt. Que faire de ce lourd héritage chargé de poils et de céramique ? Le voisin va tout tenter pour s’en débarrasser, mais en a-t-il vraiment envie ? Ce livre est un ovni. La force des mots, l’immense sensibilité qui s’en dégage font qu’il laisse une trace et qu’on le quitte avec regret.

Editeur: Anne Carrière, sortie le 17 mars 2016, 182 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *