Quand les anges tombent – Jacques Olivier Bosco

Après Le Cramé , je me suis jetée sur QUAND LES ANGES TOMBENT.

Et je suis tombée en amour avec Jacques Olivier Bosco.

Si vous en avez marre des polars trop lisses, des polars formatés, répétitifs, des polars qui vous ennuient, qui manquent d’originalité… entrez dans l’univers de Jacques Olivier Bosco et vous serez conquis (ou pas !)

QUAND LES ANGES TOMBENT, c’est un cocktail 100% adrénaline.

Un gros sac de noeuds avec des truands bien méchants, des flics, juges et avocats corrompus, un procès truqué, des familles et leurs secrets, des liens du sang, de l’amour, du pouvoir…
Plusieurs intrigues s’emmêlent avec brio et forment un grand puzzle qui prend forme petit à petit.
JOB a l’art de tirer sur les bonnes ficelles pour faire sans cesse rebondir son histoire. C’est punchy, rapide, vif, brut, nerveux, intense et ça pétarrade dans tous les sens. Pas de personnage principal mais une galerie de protagonistes, forts et attachants.

L’auteur écrit avec ses tripes ou avec un scalpel, il doit transpirer en écrivant et cela se sent.
JOB, c’est aussi plein de tendresse, d’amour et de sensibilité.

JOB, il est unique et vous avez compris que c’est un gros coup de coeur !

Un livre à dévorer d’une traite, un excellent roman !!!

4ème Couv.

Cinq enfants kidnappés… Un truand impitoyable, Vigo, dit le Noir, condamné à perpét’ pour le meurtre de gamins qu’il nie farouchement avoir commis… Un avion en provenance de Russie qui par malheur s’écrase sur une prison… Un procès truqué, une vengeance… Un préfet assoiffé de pouvoir qui brouille les cartes, un flic déboussolé au fond du trou, un malfrat corse en rupture de ban, un cheminot alcoolo, un juge en fin de parcours, une avocate opiniâtre, des parents bouleversés mais combatifs… Et leurs cinq mômes bien décidés à survivre et prêts à tout pour s’en sortir tout seuls ! Sélection du prix Ancres Noires, finaliste du prix Récit d’Ailleurs, finaliste du Prix Polar. Bosco c’est d’abord une écriture acérée et un style percutant à l’efficacité redoutable : brut, punchy, sec et nerveux ! Ses thèmes de prédilection : la haine, l’amitié, l’amour, la vengeance, la fierté, la trahison, l’injustice, la peur et la mort… À le lire, on pense tout à tour cinéma, scènes d’actions et littérature populaire…

Editeur: Jigal, sortie le 15 février 2016, 424 pages

Une réflexion au sujet de « Quand les anges tombent – Jacques Olivier Bosco »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *