Olagarro – Ludovic Bouquin

Une jeune peintre s’interroge sur son passé, un dompteur de fauves est crucifié sur les barreaux d’une cage, un mafioso cherche à se racheter, un gang de Serbes violents, un douanier poignardé en 1979, un flic entouré de morts qui mène l’enquête et un mot étrange OLAGARRO au centre de toute cette histoire.

Une intrigue originale et une aventure qui nous fait voyager dans le temps, jusqu’au pays Basque espagnol.

Le rythme est rapide, sans aucun temps mort.  Les personnages très attachants.  J’ai pris énormément de plaisir à découvrir la plume fluide de Ludovic Bouquin.

Une première partie très addictive, une deuxième un peu moins car j’avais deviné un peu trop vite.

Une très belle  découverte d’un jeune auteur à suivre assurément.

Il a publié un premier roman « Rémission spontanée » sorti en 2015 chez Pousse au crime éditions.

4ème Couv.

2015, Paris, Alicia, artiste peintre en plein essor, confortée à son passé

2015, Bordeaux, un homme retrouvé mort dévoré par les fauves. Ce mot étrange, olagarro, l’unique point de départ d’une enquête qui s’annonce difficile pour le commissaire Nekka.

1979, Pays Basque espagnol, un douanier poignardé sur une montage.

Editeur: Pousse au crime, 196 pages, sortie le 26 février 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *