Lumière noire – Lisa Gardner

Une mécanique bien huilée…

Flora, une jeune fille kidnappée est restée enfermée dans un cercueil durant 472 jours. Animée d’un instinct de survie hors du commun, elle s’en sort miraculeusement en se faisant la promesse de ne plus jamais être une victime.  Elle devient une sorte de justicière. En recherchant une jeune fille disparue, Flora est à nouveau kidnappée.  Va-t-elle parvenir à s’en sortir une deuxième fois ?

La reine américaine du thriller psychologique signe un roman addictif, prenant, glacial et oppressant, les claustrophobes feraient mieux de s’abstenir.

Une lecture passionnante, efficace et maîtrisée mais ce n’est pas le coup de coeur.

J’ai adoré les deux personnages féminins, DD. l’enquêtrice et Flora, la victime.  Des héroïnes fortes, fouillées, profondes et complexes. Le grand point fort de ce roman.

J’ai aimé la course contre la montre, le rythme addictif, l’ambiance anxiogène, le suspense qui joue avec nos nerfs et la tension quasi permanente.

Mais trop de surenchère, d’invraisemblances, un certain manque de crédibilité et la fin trop attendue m’empêchent d’adhérer à 100%. Dommage !

Une mécanique bien huilée qui ravira les fans de thrillers à l’américaine et vous fera passer un très bon moment de lecture.

Si vous ne connaissez pas Lisa Gardner, lisez son Derniers adieux, il est excellent !!!

Je remercie chaleureusement les éditions Albin Michel pour leur confiance.

4ème Couverture

472 jours : c’est le temps qu’a passé Flora aux mains de son bourreau. 472 jours plongée dans un abîme de ténèbres, à n’espérer qu’une chose : survivre.

Sortie miraculeusement de cette épreuve, elle cherche depuis à retrouver une existence normale. Pourtant, les murs de sa chambre sont tapissés de photos de filles disparues.
Quand, à la recherche de l’une d’elles, Flora se fait de nouveau kidnapper, le commandant D.D. Warren comprend qu’un prédateur court les rues de Boston, qui s’assurera cette fois que Flora ne revoie jamais la lumière…

Editeur: Albin Michel, 512 pages, date sortie: 3 janvier 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *