Les ombres innocentes – Guillaume Audru

Tout d’abord un grand merci aux Editions du Caïman pour l’envoi de ce livre, une magnifique découverte !

2013 en Corrèze.
Un vieil homme est tabassé, une femme est retrouvée éventrée et accrochée à un croc de boucher dans sa ferme, une jeune fille seule et abandonnée hurle dans une clinique psychiatrique.
Quel est le lien entre ces trois histoires qui finissent par s’imbriquer pour nous offrir un EXCELLENT roman noir, inspiré de faits réels, un pan tragique et inconnu de l’histoire de France.

Dès les premières pages, j’ai été prise dans cet engrenage parfaitement huilé. La tension ne se relâche jamais, les personnages sont forts, l’ambiance rurale colle à la peau, l’intrigue en puzzle est magnifiquement tissée et maitrisée, la plume de Guillaume Audru est belle et addictive.
La vérité éclate dans les toutes dernières pages… TERRIBLE, BOULEVERSANTE !

Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas spoiler l’histoire.

Lisez ce livre. Lisez le, lisez le !!!

Les ombres innocentes est le deuxième livre de Guillaume Audru, après L’île des hommes déchus.
Je m’empresse donc de commander son premier ouvrage !
Une chose est sûre, je vais suivre cet auteur de très près, quel talent !

4ème Couv.

Massif central, été 2013. Un vieillard est retrouvé hagard sur une route de Corrèze. Il a été frappé mais refuse de dénoncer ses agresseurs. Dans une ferme du plateau de l’Aubrac, une femme âgée, pendue à un croc de boucher de sa propre ferme, est découverte par son fils. Dans une clinique psychiatrique proche de Clermont-Ferrand, une femme oubliée de tous hurle sa haine. Trois affaires sans lien apparent. Trois personnes dont la vie va basculer. Matthieu Géniès, journaliste dans un canard de Corrèze. Serge Limantour, gendarme revenu de tout. Jeanne Roussillon, aide-soignante qui, jour après jour, tente de comprendre le mal qui ronge sa patiente.

Editeur: Caïman, sortie le 9 décembre 2015, 280 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *