Les espionnes du Salève – Marc Zellweger

La Suisse est restée neutre durant la seconde guerre mondiale, voilà ce que nous savons tous.  L’envers du décor est  tout autre.  « L’envers du miroir » est le premier tome d’une saga qui couvrira cinq années, Mark Zellweger nous dévoile une facette peu connue de son pays et son implication durant le conflit.

Son roman est préfacé par le docteur Christian Rossé, historien spécialiste du sujet.

Nous allons suivre un réseau de résistantes qui ont risqué leur vie au quotidien et permis de sauver des centaines ou milliers de personnes,  le courage de ces femmes est magnifiquement mis en lumière.

L’auteur a accompli un fabuleux travail de recherche pour nous offrir un récit entre l’histoire, la fiction et l’espionnage.

Le livre offre une mine d’informations historiques, il fourmille aussi de détails et de personnages, beaucoup trop pour moi, je me suis perdue dans le dédale des différents réseaux de renseignements et de résistants français. Trop de détails tue !
J’aurais aimé que le roman se concentre sur les espionnes, ma lecture aurait certainement été plus fluide.  Je n’oublie pas qu’il s’agit d’un premier tome d’une série, tout reste donc possible dans le développement du récit.

Je reste admirative devant la force de ces femmes de l’ombre !

Je remercie chaleureusement Mark Zellweger pour sa confiance.

4ème Couverture

Le 14 juin 1940, l’armée allemande rentre dans Paris et les années sombres recouvrent la France. Aussitôt, le service de renseignement suisse, le SR, s’active aux frontières. En même temps, la communauté internationale du renseignement basée à Genève depuis 1936 se mobilise sous la férule du vice-consul anglais Victor Farrell. Peu à peu des filières de passage entre la France et la Suisse romande se mettent en place, la résistance s’organise entre Genève et Lyon en concertation avec les espions installés à Genève. Hannah Leibowitz, échappée de justesse du ghetto de Lodz, arrive à Genève en juin 1940 avec son fils Avram. Elle prend la tête d’un groupe de femmes de toutes nationalités et résolument décidées à lutter contre la barbarie nazie. On les dénomme : Les Espionnes du Salève. Le 1er juin 1941, Armand jeune lycéen de Gex en zone interdite, est capturé par la Gestapo alors qu’il entre en Suisse au nord de Genève. Une certitude s’impose : on l’a dénoncé. Qui est le traître ? Les espionnes et leurs contacts mènent leur enquête. Elles seront confrontées à des collaborateurs sournois prêts à les dénoncer, à des agents allemands déterminés et agissant en Suisse sous couverture et à des trafiquants en tout genre. Une série d’intrigues toutes aussi palpitantes nous mènent entre 1940 et 1942 dans Genève, « nid d’espions ».

Editeur: Eaux Troubles, 320 pages, date sortie: 16 février 2018

Une réflexion au sujet de « Les espionnes du Salève – Marc Zellweger »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *