La lettre et le peigne – Nils Barrellon

Quand la petite histoire rencontre la grande Histoire …

Nils Barrellon m’a totalement bluffée !  A la fois roman policier, roman noir, roman historique, une grande découverte pour moi qui ne connaissait pas du tout l’auteur.

L’histoire débute en 1945 à Berlin pour s’étirer jusqu’en 2012.

Nous suivons trois générations d’une même famille sur 70 ans.
Les années 45 à 53 avec Anna, les années 60 avec son fils Joseph et 2012 avec son petit fils Jacob, personnage central du roman.

Au coeur du récit, il y a une lettre écrite par Anna à son fils, un secret et héritage familial très lourd à porter et le mystérieux vol d’un peigne au musée d’histoire de Berlin.

J’avoue avoir pataugé au début, les allers retours entre les trois époques m’ont déstabilisée dans un premier temps. Mais très vite, je suis entrée à fond dans l’histoire et j’ai apprécié les liens qui se tissaient d’une époque à l’autre.

Nous voyagons de Berlin à Francfort, à Rennes et à Paris dans une folle course poursuite.
Jacob est traqué par de sombres individus. Qui sont ils ? Et pourquoi le traquent ils ?   Le mystère reste entier.

L’intrigue est intelligente, originale, passionnante et très bien construite.
Elle démarre lentement pour s’accélerer au fur et à mesure jusqu’à la révélation finale qui explose comme une BOMBE !

L’écriture est belle, addictive et les personnages touchants, vrais et très attachants.

Nils Barrellon a accompli un fabuleux travail de documentation, il met en lumière différentes périodes de l’histoire allemande.

Une magnifique lecture, j’en redemande !

4ème Couv.

Avril 1945. Anna Schmidt erre dans les rues dévastées de Berlin à la recherche d’un abri.Janvier 1953. Elle confie à son cousin Heinrich une mystérieuse lettre qu’elle lui demande de remettre à son fils Josef si un jour celui-ci se sentait en danger et venait la réclamer.Septembre 2012. La capitaine Hoffer enquête sur l’assassinat d’un gardien du musée d’Histoire de Berlin. Le mobile du crime semble être le vol d’un peigne tristement célèbre…Quelques mois plus tard, Jacob Schmidt est sauvagement agressé en sortant d’un club. En déposant plainte, il croise la capitaine Hoffer, très intriguée par son histoire.Depuis, Jacob se sent traqué.?Et le souvenir de cette lettre dont Josef, son père, lui avait parlé lui revient en mémoire… De Francfort à Paris en passant par Berlin, il décide alors de tenter l’impossible pour la retrouver…D’une redoutable efficacité, ce thriller nous entraîne dans les méandres de l’Histoire avec un sens du récit percutant !

Editeur: Jigal, sortie le 10 septembre 2016, 296 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *