La coupure – Fiona Barton

Un excellent thriller psychologique !

Je découvre enfin Fiona Barton avec son deuxième roman. Et je dois vous dire que c’est une très belle surprise pour moi.

La coupure, c’est l’histoire de trois femmes en souffrance liées par un secret.

Kate, une journaliste qui a peur d’être mise au placard, prête à tout pour dénicher le scoop.
Emma, une éditrice free lance qui traine un gros problème psychologique et un lourd secret.
Angela, elle n’arrive pas à faire le deuil de son bébé enlevé à la maternité dans les années 70.

Un entrefilet dans un journal va bouleverser la vie de ces trois femmes. Il relate la découverte d’un squelette de bébé sur un chantier, probablement enterré là depuis les années 80.

Kate flaire le bon papier,  elle décide de mener l’enquête, déterminée à identifier le bébé.  Les blessures d’Angela se rouvrent, son douloureux passé ressurgit et la submerge, elle se demande s’il s’agit des restes de son bébé. Emma a beaucoup de mal à contenir son secret, il remonte petit à petit à la surface en ouvrant des portes qu’elle croyait fermées.

L’histoire démarre lentement, l’auteure prend son temps pour installer l’ambiance, touche après touche. Des éléments sans lien apparent entre eux pourraient dérouter certains lecteurs au début. Rassurez-vous, toutes ces histoires vont s’entremêler à merveille pour composer un magnifique puzzle.

L’une après l’autre, les trois femmes vont dérouler leurs vies… les failles, les douleurs, les doutes, les remords, les angoisses, les mensonges. Nous les suivrons dans leurs souvenirs à différentes époques et c’est fort émouvant.
J’ai eu une énorme empathie pour ces femmes, je les ai ressenties de l’intérieur avec beaucoup d’émotions. Fiona Barton les étudie en profondeur, comme si elle était dans leur peau et nous offre de très beaux portraits, fouillés, précis, subtils. Elle décrit aussi tellement bien les relations mère-fille, la maternité et le sentiment d’être mère.

Je vous avoue avoir été complètement happée dès les premières pages, j’ai beaucoup aimé l’ambiance et les longueurs ne m’ont nullement gênée. (Je le dis souvent, il y a les longueurs inutiles qui m’ennuient et celles qui apportent quelque chose au récit !).
Curieuse du dénouement de l’histoire, je n’ai pas pu lâcher ma lecture en cours de route. J’ai eu l’impression de mener l’enquête avec Kate, de deviner, de tout comprendre… pour réaliser que j’étais complètement à côté de la plaque, que je partais sur une fausse piste. Dans la deuxième moitié, la tension monte crescendo, l’enquête prend de la vitesse, je vais de surprises en révélations jusqu’au twist final bouleversant.

A découvrir absolument !

Je remercie chaleureusement les éditions Fleuve pour leur confiance.

4ème Couverture

Quand quelques lignes en bas de la colonne des brèves révèlent la découverte d’un squelette de bébé sur un chantier de la banlieue de Londres, la plupart des lecteurs n’y prêtent guère attention. Mais pour trois femmes, cette nouvelle devient impossible à ignorer.
Angela revit à travers elle le pire moment de son existence : quarante ans auparavant, on lui a dérobé sa fille à la maternité. Depuis, elle cherche des réponses.
Pour Emma, jeune éditrice en free lance, c’est le début de la descente aux enfers, car ce fait divers risque fort de mettre son secret le plus noir à jour et de détruire sa vie à jamais.
Quant à Kate, journaliste de renom et avide d’une bonne story, elle flaire là le premier indice d’une affaire qui pourrait bien lui coûter quelques nuits blanches.
Car toutes les histoires ne sont pas bonnes à être publiées… Encore moins quand elles font resurgir des vérités que personne ne souhaite connaître.

Editeur: Fleuve (coll. Fleuve noir), 480 pages, date sortie: 13 septembre 2018

2 réflexions au sujet de « La coupure – Fiona Barton »

  • 8 octobre 2018 à 13 h 42 min
    Permalink

    Il ne faut jamais hésiter à découvrir un ou une auteur… la curiosité avant tout !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *