Les filles des autres – Amy Gentry

Un thriller psychologique centré sur les thèmes de la disparition d’un enfant, des relations mère-fille, de la famille, ses mensonges et ses culpabilités.

Un premier roman original, réussi et encensé unanimement par les critiques.

Et pourtant, je suis restée sur le quai, je ne suis pas montée dans le train.
Je n’ai pas été sensible à cette histoire.

Une construction très originale avec une chronologie inversée.
Mais une lecture trop entrecoupée, confuse, embrouillée pour moi avec les incessants flash back et toutes les histoires parallèles qui compliquent la narration.

Je n’ai pas adhéré à l’écriture, peut être est ce dû à la mauvaise traduction ?

Il m’a fallu beaucoup de patience pour tenir le coup jusqu’à la fin, tout en pataugeant dans les longueurs.

Le final et le dénouement sont grandioses et énormes !
Mais est-ce suffisant ?

J’ai lu un peu partout: si vous avez aimé « Les apparences », vous aimerez « Les filles des autres »… voilà le problème, j’ai pas du tout aimé « Les apparences ».

4ème Couv.

Êtes-vous bien certaine de connaître votre fille ? D’ailleurs, est-ce vraiment la vôtre ?
À 13 ans, Julie Whitaker a été kidnappée dans sa chambre au beau milieu de la nuit, sous les yeux de sa petite soeur. Dévastée, la famille a réussi à rester soudée, oscillant entre espoir, colère et détresse. Or, un soir, huit ans plus tard, voilà qu’une jeune femme pâle et amaigrie se présente à la porte : c’est Julie.
Passé la surprise et l’émotion, tout le monde voudrait se réjouir et rattraper enfin le temps perdu. Mais Anna, la mère, est très vite assaillie de doutes. Aussi, lorsqu’un ex-inspecteur la contacte, elle se lance dans une tortueuse recherche de la vérité – n’osant s’avouer combien elle aimerait que cette jeune fille soit réellement la sienne…

Editeur: Robert Laffont (La Bête noire), 336 pages, sortie le 19 janvier 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *