Enfants de la meute – Jérémy Bouquin

Un polar noir et punchy !

Les cités, les trafiquants, la drogue, la guerre des gangs.  Le grand parrain Joe est en prison, attendant son évasion prévue aujourd’hui.  Il demande à Garry de mettre son fils Yannis à l’abri le temps que les choses se calment, il le reverra plus tard.
Garry est en route pour le Jura, vers la cabane de son grand père. Personne ne le retrouvera au fin fond de la nature, du moins le pense-t-il. Nous assistons aux retrouvailles avec le grand père, un personnage haut en couleurs, un vieux drogué, alcoolo, un peu cinglé sur les bords, qui a tout largué pour vivre au calme, en ermite au fond des bois dans une cabane pourrie.  Une relation quasi immédiate se crée entre Yannis et le pappy.

Le livre bascule dans la deuxième partie. Garry est repéré grâce à son téléphone, il sera traqué comme une bête sauvage.  Son chasseur n’a qu’une mission: récupérer Yannis. L’orage éclate, la tempête se déchaîne.  Garry court entre les trombes d’eau et de grêle qui s’abattent sur la forêt, on n’y voit plus rien, c’est l’enfer.

Ca va vite, de plus en plus vite, ça pulse de tous côtés dans un déferlement de violence et de sauvagerie.  Le suspense ne faiblit pas un seul instant. Il faut dire que le méchant est très méchant et ne lâche pas sa proie.  Un roman nerveux, sous tension extrême à l’ambiance apocalyptique et peuplé de personnages durs et amoraux.

On ressort essoufflé et exténué de cette lecture.

Un roman qui vous réservera de belles surprises. J’émets juste un petit bémol: le choix de l’auteur de nous proposer un roman si court, un peu trop court à mon goût.

Je remercie chaleureusement les éditions du Rouergue pour leur confiance.

4ème Couverture

Garry a roulé toute une journée pour arriver à La Meute, ce village dans le Jura, terre d’enfance où il n’a pas mis les pieds depuis plus de seize ans mais où il est venu chercher un refuge, où il pense que personne ne pourra le trouver. Avec lui il y a un gamin, un Yannis de huit ans qui n’est pas le sien. Avec lui il y la rumeur du quartier qu’il capte de moins en moins bien, à mesure qu’il s’enfonce dans la forêt, essayant de reconnaître les sentiers, débordé par les souvenirs. Et finalement il le retrouve, le chemin de la cabane, là où vit toujours le Vieux, avec son fusil et son chien. Est-ce que c’était une bonne idée, de revenir au début, de prendre le risque d’être rattrapé par le passé?

Editeur: Rouerge, 176 pages, date sortie: 1 novembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *