Déchirer les ombres – Eric L’Homme

Road trip mystique

Erik L’Homme, auteur jeunesse à succès, publie son premier roman adulte.

Un court récit qu’on lit d’une traite, sans reprendre son souffle. Aucune narration, description, fioritures, uniquement du dialogue. Dans les premières pages, la forme peut dérouter certains lecteurs. Des phrases courtes écrites au scalpel.

Lucius Scrofra est un ancien militaire qui a tout perdu dans la guerre d’Afghanistan. Une espèce de Rambo qui a lu Sénèque, ex prof de philo, mystique et fou sur les bords, chaman inspiré. Après une folle nuit d’amour, il embarque la jeune Anastasie, étudiante en psycho, sur sa Harley Davidson. Ils foncent à toute allure dans une quête initiatique teintée de vengeance, de folie et de sagesse à la rencontre du monde, des âmes, des fantômes, des Mystères cosmiques et des forces de la nature.

C’est intense, tranchant, brutal, percutant, fulgurant, violent, cru.

Une quête, une histoire d’amour, une histoire de mort, une tragédie grecque, une réflexion sur notre monde de consommation, cet OLNI (objet littéraire non identifié) est une expérience de lecture très perturbante et déstabilisante. Je ne la conseillerais pas à tout le monde et les âmes sensibles passeront leur chemin.  J’ai beaucoup aimé !

J’ai découvert ce livre grâce à Elsa Roch et je la remercie.

4ème Couverture

La vengeance d’un homme auquel on a tout pris, même la raison.
Un amour condamné au destin des étoiles filantes…

Officier français de retour d’Afghanistan, grande gueule désespérée par ce qu’est devenue la France, personnage hors norme, LuciusScrofa surgit avec sa Harley Davidson chez son ancien lieutenant. Anastasie, la nièce de ce dernier, est là, jeune, lumineuse. Elle est fascinée par cette force de la nature qu’est Scrofa, il est séduit par sa fraîcheur. Après une nuit d’amour, ils partent tous les deux en Harley pour ce qu’Anastasie découvrira être la dernière virée de Scrofa, une cavale furieuse et mystique à travers le pays, une course vers l’ultime sacrifice.
Réflexion sur le sel de la vie et l’évolution de notre monde, plaisir de la route, montage de fusils à pompe, scènes de passion truculentes… Une histoire d’amour et de mort tout en dialogues.

Editeur: Calmann Lévy, 160 pages, 3 janvier 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *