La chute du cafard – Denis Zott

Une belle découverte et un premier polar très réussi !

Je vous avoue avoir eu du mal à entrer dans l’histoire, il m’a fallu une centaine de pages… Beaucoup de personnages dès le départ, une intrigue complexe qui part un peu tout azimut.

Rassurez vous les apparences du début sont trompeuses. L’auteur a une imagination plus que fertile et nous offre une très belle intrigue, en forme de puzzle où les pièces s’imbriquent petit à petit, minutieusement.

Denis Zott a l’art de nous balader de surprises en rebondissements. Au rythme d’une vraie enquête… les avancées sont lentes par moment, on a l’impression de tourner en rond, de faire du surplace avec quelques longueurs (le livre fait 600 pages) et subitement tout s’accélère et rebondit.

L’auteur joue avec nos nerfs et entretient savamment le suspense, chaque fois qu’on croit avoir trouvé la solution, on a tout faux et on repart pour un tour.

Les grandes forces de ce polar, ce sont les personnages attachants (ou pas) fouillés dans leur profondeur et le style de l’auteur, une écriture fluide qui coule toute seule avec des pointes d’humour.

Un polar à découvrir sans hésiter et un auteur à suivre !

J’émets juste un petit bémol concernant la couverture, elle n’est pas attirante du tout, voire même l’inverse et c’est très dommage.

Je remercie Denis Zott pour sa confiance et l’envoi de son livre.

4ème Couv.

Le Mendiant l’avait prévenu à son arrivée dans le Berry où il venait d être muté. « Fais gaffe à ne pas rester trop longtemps, mon pote ! Et fais gaffe aussi aux jeunes ! Ici ils s’ emmerdent. Mortellement… » Lorsque, en pleine période électorale, « Celui qui regarde à travers les murs » vole une photo dans une banque d’images ultrasécurisée et l’expédie par mail aux élèves du collège Colbert à Châteauroux avec le message « Vous la reconnaissez ? », c est une bombe qui tombe sur la ville. En découvrant la photo, Anita, « le cafard », veut disparaître de la surface de la Terre, mais non sans faire payer les responsables de son humiliation. Elle les entraînera tous dans sa chute. L’effet domino sera dévastateur. Et gare aux dommages collatéraux. Le commandant Yann Lespoir, qui mène l’enquête, ne sera pas épargné. Le Mendiant l’avait prévenu.

Editeur: Gestes Editions, 600 pages, sortie: 12 avril 2016

3 réflexions au sujet de « La chute du cafard – Denis Zott »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *