Chimaeris – Eric Tourville

 Coup de maître… coup de coeur !!!

A découvrir de toute urgence !

Une maîtrise impressionnante pour un premier roman.

Chimaeris est un thriller remarquable et très original, qui n’a rien à envier aux plus grands maîtres du genre. Je l’ai avalé en un jour et demi, happée par une intensité de lecture et une histoire addictive impossible à lâcher.

Cela débute comme un thriller classique. Une maison abandonnée en pleine forêt du Vermont… quatre cadavres de petites filles brûlées au phosphore… sur la porte un pentagramme.  Sorcellerie ?  Occultisme ? Les médias se déchaînent, la police locale débute les investigations, rejointe très vite par le FBI.  Je ne vous en dirai pas plus sous peine de gâcher votre plaisir de lecture.

Si l’enquête démarre normalement et s’oriente d’abord vers les milieux pédophiles, l’auteur nous emmène vite aux portes des sciences occultes, aux confins de la galaxie et de la métaphysique.  Eric Tourville est docteur en biologie moléculaire, il nous emporte loin, nous retourne complètement le cerveau en mêlant son imagination très fertile à son érudition scientifique ou l’inverse.

L’intrigue est complexe, passionnante, captivante, le suspense ne faiblit pas un seul instant jusqu’à l’extraordinaire final (WTF !), les apartés scientifiques sont bien dosés et ne perdent jamais le lecteur.  J’ai ressenti ma lecture et cette atmosphère glauque dans toutes mes cellules, j’ai eu peur, j’ai vibré, j’ai vacillé, perdu pied, mon coeur a joué les montagnes russes, je ne vous parle même pas de mon taux d’adrénaline, ni de mes tripes qui se sont nouées plus d’une fois.

Eric Tourville nous englue jusqu’au cou dans son univers si particulier par la force de son écriture tellement  visuelle, j’ai eu l’impression de regarder un film tout en lisant (je vois déjà poindre l’adaptation cinéma), d’être immergée dans X Files ou Stephen King.

Un livre qui bouscule nos certitudes.  Un livre qui nous interpelle, nous perturbe et nous dérange.
J’ai froid dans le dos…  Cette réalité, c’est pour demain ou aujourd’hui ?
Ce livre est une bombe qui va faire beaucoup de bruit dans les prochaines semaines, tenez vous prêts.
Embarquez, vous ne regretterez pas le voyage.
Eric Tourville, un nouvel auteur bourré de talent, à suivre absolument.

Je remercie vivement les éditions Slatkine & Cie de dénicher de telles pépites.  Une mention spéciale pour cette magnifique couverture qui attire le regard et suscite l’envie d’ouvrir le livre.  Je les remercie également pour leur confiance renouvelée.

4ème Couverture

« La première chose qu’il vit, ce fut le symbole en rouge au-dessus de la porte d’entrée. Une étoile à cinq branches dans un cercle dont le lieutenant ignorait la signification. L’impression angoissante d’être devant les portes de l’Enfer. »
Burlington, Vermont. Le lieutenant Frémont s’apprête à passer une journée comme les autres dans sa petite bourgade de province, lorsque son téléphone sonne.
L’histoire s’ouvre de manière assez classique, comme un excellent thriller, dans le Vermont, pas très loin de Salem : une maison abandonnée, quatre cadavres de petites filles détruits au phosphore, un des corps qui manque, la poursuite qui commence… mais, insensiblement, l’auteur entraîne le lecteur bien au-delà du genre, dans une fiction qui tutoie la métaphysique.

Editeur: Slatkine & Cie, 509 pages, date sortie: 22 février 2018

2 réflexions au sujet de « Chimaeris – Eric Tourville »

  • 12 mars 2018 à 6 h 40 min
    Permalink

    Merci Nadia pour être entrée dans l’univers de Chimaeris et pour avoir écrit cette belle critique. Elle m’a vraiment fait plaisir.

    Répondre
    • 12 mars 2018 à 9 h 01 min
      Permalink

      Merci de nous avoir offert un moment de lecture si intense !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *