Bilan lecture – janvier 2018

Bilan lecture – janvier 2018

7 livres lus, soit 3155 pages.

Ouille, un petit mois lecture, c’est que je suis un peu (beaucoup) débordée ces derniers temps et j’ai du mal à trouver du temps… mais je garde le rythme et la passion.  De très belles découvertes et des retrouvailles plus qu’attendues, l’année 2018 commence fort !

Mes lectures de janvier en résumé et comme d’habitude, vous trouverez les chroniques entières ci-dessous.

UNE COLONNE DE FEU – KEN FOLLET
27 ans après Les piliers de la terre, 10 ans après Un monde sans fin, Ken Follet nous revient en très grande forme avec le troisième tome de sa monumentale saga.  Un vrai bonheur de lecture ! Une fresque époustouflante, un fascinant roman historique, une mécanique bien huilée.

LA DISPARUE DE LA CABINE N°10 – RUTH WARE
L’ombre d’Agathe Christie plane sur ce thriller psychologique. Un agréable moment de lecture et un bon divertissement. Mais, une impression de déjà lu, des retournements de situations qui lorgnent un peu trop vers Mary Higgins Clark et un dénouement quelque peu prévisible, tiré par les cheveux ne m’ont pas totalement convaincue.

CIRQUE MORT – Gilles Sebhan
L’auteur nous offre un polar étrange et singulier, à la limite du fantastique.  C’est angoissant, oppressant, glaçant jusqu’au malaise. L’auteur nous perturbe en nous questionnant sur la mort et les frontières entre normalité et folie.  Une expérience de lecture déstabilisante et une très belle découverte.

FANTAZMË – NIKO TACKIAN
Deuxième opus pour l’inspecteur Tomar Khan, il nous revient dans un polar noir, urbain et inscrit dans l’actualité post attentats. Niko Tackian nous percute de plein fouet et nous balance une vraie claque.
Toxique était une révélation, Fantazmë est la confirmation d’un grand talent.  Niko Tackian est devenu un incontournable sur la scène du polar.

IRREVOCABLE – ANDREAS PFLUGER
D’un côté, Jenny, une femme flic, membre d’une unité d’élite, qui a perdu la vue lors d’une intervention.  Une héroïne très charismatique, peu ordinaire, adepte des arts martiaux.  De l’autre, Holm, un méchant, plutôt abominable, qui tue sans pitié.  Il est responsable de la cécité de Jenny. Au milieu, une prise d’otage et des enfants qu’il faut sauver au plus vite. Si vous aimez les héroïnes au caractère bien trempé et les bons films d’action…. allez y les yeux fermés.  Une belle découverte à condition d’oublier la première partie !

7/13 – JACQUES SAUSSEY
Dans cet opus, son dixième roman, Jacques Saussey nous  surprend une fois de plus en nous livrant une intrigue brillante, orchestrée au millimètre près, un puzzle surprenant dont les pièces s’emboitent à merveille. Une double enquête passionnante, mêlant présent et passé. Un polar dur et noir, un polar engagé, à lire absolument !

QUELQUE PART ENTRE LE BIEN ET LE MAL – CHRISTOPHE MOMY
Deux enquêtes, l’une sur des braquages, l’autre sur un tueur en série. Les deux vont finir par se rejoindre.  Entre le réalisme de la série Engrenages et l’humanité de Vargas.

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures…
Soyez fous et déraisonnables, achetez des livres, beaucoup de livres, prêtez les, empruntez les, peu importe,
mais lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques

Une colonne de feu- Ken Follet

La disparue de la cabine N°10 – Ruth Ware

Cirque mort – Gilles Sebhan

Fantazmë – Niko Tackian

Irrévocable – Andreas Pflüger

7/13 – Jacques Saussey

Quelque part entre le bien et le mal – Christophe Molmy : ma chronique arrive

Bilan lecture décembre 2017

Bilan lecture décembre 2017

7 livres lus, soit 3025 pages

Dernier jour du mois, dernier bilan de l’année 2017.  A quelques heures du passage à l’an neuf, je vous souhaite le meilleur pour 2018.  Des rêves, des folies, des envies, de nombreuses découvertes livresques, des coups de coeur, des PAL qui prennent des hauteurs vertigineuses.
Soyons FOUS !  Soyons CURIEUX !
Je vous remercie toutes et tous d’être là, de me lire, de réagir, de m’écrire, c’est magnifique ! L’aventure continue, j’aurai beaucoup de plaisir à vous retrouver en 2018 pour partager mes lectures, ma jubilation et ma passion pour les thrillers, polars et cie.

Voici donc en résumé mes lectures de décembre.

Mémoire d’un valet de coeur: Paris 1910.  Une enquête assez classique qui lorgne vers le charme désuet d’Agatha Christie, les débuts de la police scientifique. Brigitte Aubert s’est assagie, je la préférais avec son style gore et son habit de noirceur.

Seules les femmes sont éternelles: nouvelle série policière pour F. Lenormand. Une intrigue fort simpliste, une critique sociale pas assez incisive.  Au final, je ne sais sur quel pied danser.

La mémoire des morts: un thriller hypnotique et envoûtant.  Un polar d’atmosphère, un huis clos très réussi que je conseille aux amateurs de Peter May

Six Quatre: un excellent polar au pays du Soleil Levant.  Une immersion totale dans la société japonaise.  Un grand bouquin et une magnifique découverte !

La griffe du diable: un polar classique, aux codes typiquement british et au rythme plutôt lent.  Un dépaysement, un bon moment de lecture, sans être un coup de coeur.

Les sept fantômes: Une parfaite alchimie entre thriller et ésotérisme.  Accrochez vous, c’est noir et gore.  Une belle découverte.

Le sceau des sorcières: ma chronique arrive

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures… Lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques

Mémoires secrets d’un valet de coeur – Brigitte Aubert

Seules les femmes sont éternelles – Frédéric Lenormand

La mémoire des morts – Eric Berg

Six Quatre – Hidéo Yokoyama

La griffe du diable – Lara Dearman

Les sept fantômes – Gilles Milo-Vacéri

Le sceau des sorcières – Jacques Vandroux  > ma chronique arrive tout bientôt

 

Mon Bilan 2017

Mon Bilan 2017

L’heure du BILAN ANNUEL arrive à pas feutrés.

Nous sommes le 11 décembre, j’attaque mon 118ème livre.

J’ai aimé environ 75% de mes lectures, comment sélectionner les incontournables de l’année et décider d’en laisser d’autres de côté ?
Mon dieu que le choix est difficile ! J’ai tenté la liste des 10, des 15, mission impossible, je me laisse guider par mes émotions pour vous proposer mes 21 chouchous à découvrir ou à déposer sous le sapin.
J’ai jubilé, frémi, j’ai pris des coups au coeur et des sueurs froides, mon taux d’adrénaline est monté fort haut, mes tripes se sont retournées plus d’une fois, j’ai ri, pleuré, voyagé, j’ai été percutée bien souvent, mes nuits furent courtes…

Des valeurs sûres, des incontournables, des auteurs qu’on ne présente plus, je les suis depuis leurs débuts et je les adore: Jacques Saussey « Ne prononcez jamais leurs noms », Claire Favan « Dompteurs d’anges », Jacques Olivier Bosco « Brutale », Sonja Delzongle « Récidive », Jérôme Camut et Nathalie Hug « Islanova », Sire Cedric « Du feu de l’enfer ».

De magnifiques découvertes qui ont fait battre mon coeur plus fort, certains premiers romans, c’est pour découvrir de telles perles que je suis « serial lectrice addict incurable » : Niko Tackian « Toxique », Céline Denjean « La fille de kali », Elsa Roch « Ce qui se dit la nuit », James Renner « Version officielle », Colin Niel « Seules les bêtes », Morgan Audic « Trop de morts au pays des merveilles », Jacques Vandroux « Projet Anastasis », Luca d’Andrea « L’essence du mal »,  Jax Miller « Candyland », Simone Gélin « L’affaire Jane de Boy ».

Des retrouvailles plus qu’heureuses avec  Franck Bouysse « Glaise », Paula Hawkins « Au fond de l’eau » et Sandrine Roy « Pas de printemps pour Eli ».

Deux énormes pépites qui ne sont pas des polars mais il est interdit de passer à côté: Amélie Antoine « Quand on a que l’humour » et Luca di Fulvio « Les enfants de Venise ».

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures… Lisez, lisez, lisez…cela rend heureux;
Soyez fous et mettez BEAUCOUP de livres sous le sapin !

Voici la liste des 21 chouchous (cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques)

Ne prononcez jamais leurs noms – Jacques Saussey

Toxique – Niko Tackian

Brutale – Jacques Olivier Bosco

Dompteur d’anges – Claire Favan

Version officielle – James Renner

Ce qui se dit la nuit – Elsa Roch

Récidive – Sonja Delzongle

La fille de kali – Céline Denjean

Quand on a que l’humour – Amélie Antoine

Les enfants de Venise – Luca di Fulvio

Seules les bêtes – Colin Niel

Au fond de l’eau – Paula Hawkins

Du feu de l’enfer – Sire Cedric

Trop de morts au pays des merveilles – Morgan Audic

Projet Anastasis – Jacques Vandroux

Pas de printemps pour Eli – Sandrine Roy

Glaise – Franck Bouysse

Islanova -Jérôme Camut et Nathalie Hug

L’essence du mal – Luca d’Andrea

L’affaire Jane De Boy – Simone Gélin

Candyland – Jax Miller

Bilan lecture novembre 2017

Bilan lecture novembre 2017

10 livres lus, soit 3704 pages

Mieux vaut tard que jamais, voici enfin mon bilan lecture !  Un mois de novembre qui se termine par une grosse panne de lecture depuis le 26 novembre. De magnifiques et sublimes découvertes, des lectures en demi teinte, des déceptions.  Voici en résumé et dans l’ordre.

Hyenae, un coup en plein coeur, un roman musclé, dur, violent.  Hyena se lit d’une traite avec la gorge serrée du début à la fin.
L’affaire Jane De Boy, un remarquable polar noir et lumineux, un roman historique, un roman résolument féminin, une belle ode au courage de milliers de femmes.  Un roman si particulier, une sensibilité à fleur de peau, une plume magnifique et poétique.  Un coup de coeur absolu, s’il ne devait en rester qu’un ce mois ci….
Enfants de la meute, un roman noir et punchy à l’ambiance apocalyptique.  On ressort essoufflé et exténué de cette lecture.  Une belle découverte.
L’appel du néant, la grosse déception du mois, je ne m’étends pas sur le sujet, lisez ma chronique.
Depuis l’au-delà, un ton léger, un rythme dynamique, des dialogues caustiques, incisifs, une belle réflexion sur la vie, la mort et le temps qui passe.
Redemption road, une lecture noire et intense, un climat oppressant, une tension constante. Des personnages brisés par la vie, rattrapés par leurs secrets, sur le chemin d’une improbable rédemption.
Vices, m’a dévissé le coeur !  un coup de poing dans l’estomac, une plume tranchée au scalpel. Un concentré d’émotions, de rage, d’amour qui tord les tripes.
Roma tenebra, ma chronique va arriver.  En deux mots, une lecture en demi teinte et une légère déception.
Mémoires secrets d’un valet de coeur, ma chronique va arriver. Paris en 1910, les débuts de la police scientifique. J’ai pris du plaisir à le lire, mais ce n’est certes pas le roman de l’année.
La mémoire des morts, pas encore terminé, j’en parlerai plus tard.

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures… Lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Voici la liste, en détails (cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques)

Hyenae – Gilles Vincent

L’affaire Jane De Boy – Simone Gélin

Enfants de la meute – Jérémy Bouquin

L’appel du néant – Maxime Chattam

Depuis l’au-delà – Bernard Werber

Redemption road – John Hart

Vices – Gipsy Paladini

Roma tenebra-Donato Carisi

Mémoires secrets d’un valet de coeur-Brigitte Aubert

La mémoire des morts-Eric Berg

 

Bilan lecture octobre 2017

Bilan lecture octobre 2017

9 livres lus, soit un total de 3793 pages

Ceux qui ne lisent pas ont beaucoup de mal à comprendre mon addiction incurable à la lecture.
La curiosité, l’excitation à l’idée de découvrir de nouvelles histoires, de nouveaux auteurs.  Le sentiment d’évasion, la jubilation intense de vivre ces émotions fortes que nous procurent les romans.
Un incroyable voyage dont je ne me lasserai jamais, les paysages changent sans cesse.

Ce mois d’octobre a commencé fort avec Le dernier hyver de Fabrice Papillon, une lecture plus que réjouissante et un coup de maître pour un premier thriller historique.  Ensuite, je suis passée à côté de Ne fais confiance à personne (et pourtant j’aime Paul Cleave), j’y ai laissé quelques neurones en route.  J’ai enchaîné avec On la trouvait plutôt jolie, un Michel Bussi mineur, en demi teinte. L’ouragan Islanova des Camuhug a soufflé très fort,  un livre qui déchire, un énorme coup de coeur.
Les retrouvailles tant attendues avec Fabio M. Mitchelli -le maître es serial killer- et Le tueur au miroir ont été à la hauteur de mes attentes.
Deux premiers romans, deux magnifiques découvertes que je vous invite à lire La face cachée de Ruth Malone d’Emma Flint et Les chiens de Détroit de Jérôme Loubry .
La fin du mois s’approche mais octobre me réserve encore de bien belles surprises.
Candiland de Jax Miller, je comprends mieux l’engouement pour son premier roman Les infâmes. Une énorme claque et une plume d’une force inouïe !  J’ai terminé le mois avec un premier roman étonnant et addictif L’essence du mal de Luca d’Andrea, ma chronique arrive.

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures… Lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Voici la liste, en détails (cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques)

Le dernier hyver – Fabrice Papillon

Ne fais confiance à personne – Paul Cleave

On la trouvait plutôt jolie – Michel Bussi

Islanova – Jérôme Camut et Nathalie Hug

Le tueur au miroir – Fabio M. Mitchelli

La face cachée de Ruth Malone – Emma Flint

Les chiens de Détroit – Jérôme Loubry

Candyland – Jax Miller

L’essence du mal – Luca d’Andrea (ma chronique arrive)

 

Bilan lecture septembre 2017

Bilan lecture septembre 2017

8 livres lus, soit un total de 2970 pages

Septembre, la rentrée. Un mois exceptionnel !  J’ai l’impression d’avoir beaucoup jubilé, quel bonheur ! Des lectures très éclectiques, je suis passée par toutes les couleurs d’émotions, du rose au rouge, du blanc au gris en passant par le noir très profond. Septembre a commencé fort avec « Glaise » de Franck Bouysse. Quand tu commences le mois avec un tel chef d’oeuvre, tu te dis que la suite va te paraître bien fade. Heureusement, ce ne fut pas le cas, de très belles surprises ont suivi.  J’ai découvert la plume d’Elisa Vix « Assassins d’avant » et celle de Michael Farris Smith « Nulle part sur la terre » et j’ai beaucoup aimé.  Je me suis plongée dans « Code Victoria », un excellent thriller ésotérique de Thomas Laurent, un tout jeune auteur. Je trépignais depuis des mois, l’attente fut longue pour retrouver mon copain Lynwood « Pas de printemps pour Eli » de Sandrine Roy, j’ai adoré, ma nuit fut très courte ! J’ai poussé un WTF à la #findeDINGUE du génial « Mon amie Adèle » de Sara Pinborough.  J’ai été mal à l’aise et me suis posée beaucoup de questions à la lecture de « Le club des pendus » de Tony Parsons.  Et enfin, j’ai terminé le mois avec un extraordinaire roman historique « Le dernier hyver » de Fabrice Papillon, quel terrible bouquin !

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures… Lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Voici la liste, en détails (cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques)

Glaise – Franck Bouysse

Assassins d’avant – Elisa Vix

Code Victoria – Thomas Laurent

Nulle part sur la terre – Michael Farris Smith

Pas de printemps pour Eli – Sandrine Roy

Mon amie Adèle – Sara Pinborough

Le club des pendus – Tony Parsons

Le dernier hyver – Fabrice Papillon (ma chronique arrive pour sa sortie)

Bilan lecture août 2017

Bilan lecture août 2017

8 livres lus, soit  3296 pages et un manuscrit soit 265 pages

L’heure du bilan a sonné.  Août, c’était les vacances ! J’ai un peu moins lu mais cela a été un magnifique mois, les émotions, les frissons, l’adrénaline, les surprises  et même quelques larmes étaient au rendez vous !

Une très belle découverte avec deux premiers romans: « Je suis innocent » et « Zoo »

Des retrouvailles attendues avec trois auteurs et leurs excellents thrillers: « Tu tueras l’ange », « Ressacs » et « Heidi »

Une grosse déception: « Ragdoll »

Un énorme coup de coeur: « Fidèle au poste »

Un magnifique cadeau: « Akwaba » (un manuscrit)

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures… Lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

 

Voici la liste, en détails (cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques)

Tu tueras l’ange – Sandrone Dazieri

Je suis innocent – Thomas Fecchio

Fidèle au poste – Amélie Antoine

Qui a tué Heidi – Marc Voltenauer (chronique en septembre pour sa sortie)

Le zoo – Gin Phillips (chronique en septembre pour sa sortie)

Ragdoll – Daniel Cole

Couleur bleuet -Schünemann & Volic

Ressacs – David-James Kennedy

Akwaba – Jean Louis Rouillan (chronique à suivre)

 

 

Bilan lecture juillet 2017

Bilan lecture juillet 2017

11 livres lus en ce mois de juillet, soit 3819 pages

L’heure du bilan a sonné.  Juillet … le mois des découvertes, des coups de coeur et des excellents premiers romans. Mon âme de serial lectrice a reçu sa dose  d’émotions intenses.  Merci à tous les auteurs de m’offrir de tels moments de jubilation !

J’ai voyagé aux quatre coins de la planète avec l’époustouflant Projet Anastasis et l’étonnant La dernière licorne.  J’ai aimé me perdre dans les brumes de Parme avec le très beau La pension de la via Saffi.  J’ai avancé sur de fausses pistes en cherchant les indices dans un premier roman coup de maître Trop de morts au pays des merveilles.  J’ai été émue aux larmes en terminant le sublime Pour que rien ne s’efface.  J’ai guetté l’apparition des gros yeux jaunes entortillée dans mes draps avec le génial La nuit n’est jamais complète.  J’ai été un « chouïa » déçue par Ne dis rien à papa.  J’ai découvert un auteur belge avec un très bon premier polar Un siècle de mensonges.  J’ai tremblé, j’ai eu froid dans le dos avec L’impossible définition du mal.  J’ai enfin lu (il était temps) Elena Piacentini avec son excellent Comme de longs échos.  Je me suis amusée avec  Money Shot.  

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures… Lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Voici la liste, en détails (cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques)

Projet Anastasis – Jacques Vandroux

La pension de la via Saffi – Valerio Varesi

Trop de morts au pays des merveilles – Morgan Audic

Pour que rien ne s’efface – Catherine Locandro

La dernière licorne – Tobby Rolland

La nuit n’est jamais complète – Niko Tackian

Un siècle de mensonges – Jean-Louis Aerts

Ne dis rien à papa – François-Xavier Dillard

L’impossible définition du mal – Maud Tabachnik

Comme des longs échosElena Piacentini > la chronique pour la sortie 24/08

Money ShootChrista Faust > la chronique arrive

Bilan lecture juin 2017

Bilan lecture juin 2017

9 livres lus en ce mois de juin, soit 4063 pages

Un petit mois lecture, j’ai participé à deux salons livres  et cela a grignoté pas mal de mon temps.  Le Boulevard du Polar à Bruxelles et l’extraordinaire Saint Maur en Poche.  Tous les amoureux, les passionnés du livre devraient vivre au moins une fois SMEP tant l’ambiance est unique, magique, une jubilation de tous les instants.

Côté lecture, je vous cite les 5 chouchous du mois. J’ai retrouvé Jean-Luc Bizien, l’homme au talent fou dans Crotales, un western moderne, une totale réussite.  Dans des genres très différents, 3 magnifiques découvertes avec Embruns, le 2è livre de Louise Mey, un huis clos angoissant et bluffant, j’ai adoré mais ça passe ou ça casse ! La femme secrète d’Anna Ekberg, un suspense psychologique très brillant et L’affaire de l’homme à l’escarpin, un excellentissime polar historique de Jean Christophes Portes (2è tome des enquêtes de Victor Dauterive). Pour terminer, j’ai retrouvé Paula Hawkins avec Au fond de l’eau et ce fut un gros coup de coeur !

Voici la liste, en détails (cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques)

La chute du cafard – Denis Zott

La femme secrète – Anna Ekberg

Embruns – Louise Mey

Crotales – Jean-Luc Bizien

Avant de la retrouver – Michael Kardos

L’affaire de l’homme à l’escarpin – Jean-Christophe Portes

Au fond de l’eau – Paula Hawkins

Le silence des aveux – Amélie De Lima

Cadre noir – Pekka Hiltunen

Bilan lecture mai 2017

Bilan lecture mai 2017

Un magnifique mois avec 13 livres lus, soit 6120 pages

Je pense que cela ne m’est jamais arrivé, ou alors je ne m’en souviens plus, un mois lecture sans aucune déception. De magnifiques découvertes, des gros coups de coeur tellement différents.  MAI, c’est le mois des contrastes de genre et des grands écarts.

Le grand écart entre Seules les bêtes et Du feu de l’enfer, entre Les enfants de Venise et Un moindre mal, entre Hier ou jamais et La fille idéale, entre Fallait pas et La fille derrière la porte, entre Roma et Sharko, entre Quand on a que l’humour et Malgré elle ou Femme sur écoute

Ah que j’ai aimé toutes ces pépites ! Mon âme de serial lectrice a été fortement secouée, elle vibré en profondeur et elle a même versé des larmes.  Il y a du bon, du très bon !

Voici la liste, en détails (cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques)

Seules les bêtes – Colin Niel

Du feu de l’enfer – Sire Cedric

Fallait pas – Olivier Maurel

Un moindre mal – Joe Flanagan

Sharko- Franck Thilliez

Les enfants de Venise – Luca di Fulvio

La fille idéale – Gilly MACMILLAN

Roma – Mirko Zilahy

Malgré elle – David-James Kennedy

La fille derrière la porte – Patricia Hespel

Quand on a que l’humour – Amélie Antoine

Hier ou jamais – Elisabeth Herrmann

Femme sur écoute – Hervé Jourdain