Bilan lecture juin 2018

Bilan lecture juin 2018

Bilan lecture Juin 2018

8 livres lus, soit 3557 pages

Les hordes invisibles de Louise Mey: un roman choquant et engagé en phase avec une réalité trop peu connue, devant laquelle nous avons tous tendance à fermer les yeux. Coup de poing !
Mange tes morts de Jack Heath: une lecture déjantée, originale, lue d’une traite et dégustée avec beaucoup de plaisir mais le plat principal m’a laissée un peu sur ma faim.
Signe de vie de J.R. Dos Santos : une grosse déception
Le soleil des rebelles de Luca Di Fulvio: un extraordinaire récit d’aventures, une fresque moyenâgeuse remplie d’action, de massacres, de misère, de sang. Et un fabuleux conte d’apprentissage qui nous questionne sur la condition humaine, le passage de l’enfance à l’âge adulte… Un énormissime coup de coeur !!!
Les meilleurs amis du monde de Gilly Macmillan: sublime roman noir.  La plume de l’auteure est magnifique.
Quelque part avant l’enfer de Niko Tackian: son premier roman. Une chronique en quelques mots donnerait : angoissant, terrifiant, flippant, haletant, étonnant. Un grand talent !
L’échange de Rebecca Fleet: un thriller psychologique qui ressemble à tant d’autres. Une lecture sympathique et divertissante que j’ai moyennement aimé.
Là où vivent les loups de Laurent Guillaume: Priam, le flic obèse, hors norme et atypique, tient tout le roman, à lui seul il vaut le détour. Ce polar « rural social » est une belle réussite.

JUIN, c’est l’incontournable, l’extraordinaire week-end Saint-Maur en poche, j’ai publié mes impressions dans une mini chronique et un album photo sur ma page Facebook pour vous partager un peu de cette magie indescriptible.

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures…
Soyez fous et déraisonnables, achetez des livres, beaucoup de livres, prêtez les,
empruntez les, peu importe, mais lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Cliquez sur les titres pour lire les chroniques entières

Les hordes invisibles – Louise Mey

Mange tes morts- Jack Heath

Signe de vie – J.R. Dos Santos

Le soleil des rebelles – Luca Di Fulvio

Quelque part avant l’enfer – Niko Tackian

L’échange – Rebecca Fleet

Là où vivent les loups – Laurent Guillaume

Les meilleurs amis du monde – Gilly Macmillan: ma chronique en retard !

 

Saint-Maur en poche 2018

Saint-Maur en poche 2018

CLAP DE FIN…

C’était un extraordinaire week-end.
Deux jours de FETE !!!
Les passionnés, les fous, les amoureux du livre
étaient au rendez-vous.

Je suis ivre de fatigue et chargée d’une magnifique énergie.  Pas simple de trouver les mots pour vous parler de cette intensité.
J’ai publié un album photo sur ma page FB pour vous partager un peu de cette magie, je n’ai pas pris beaucoup de photos cette année, pas pris le temps…trop de choses à vivre.

Deux jours de rencontres, de fous rires, de partages, d’échanges riches, de retrouvailles, de découvertes. Les copains, les copines, les blogueuses, les flingueuses, je ne vais pas citer tout le monde, je risquerais d’en oublier.

Deux jours avec des auteurs talentueux, très généreux et tellement disponibles, je rencontrais certains pour la première fois.. comme Sonja Delzongle, j’attendais cette rencontre depuis trois ans.

Envie de souligner un moment rare, suspendu hors du temps, vécu en compagnie de Luca Di Fulvio et son éditeur H. Bovet de Slatkine & Compagnie… c’était dimanche durant le temps de midi, il n’y avait personne et nous avons parlé durant presqu’une heure. Magique !!! 🤩💕

Deux jours trop courts, je n’ai pas eu le temps de rencontrer tous les auteurs, je n’ai pas eu le temps de papoter avec tous les copains.
Deux jours avec des étoiles plein les yeux, le coeur qui bat la chamade, des vibrations de dingue, les émotions qui jouent montagnes russes et les larmes dans le coin des yeux.

Une fois de plus, la magie a opéré… Ces deux jours, je les ai vécu à fond et je les garde dans mon coeur. Que de souvenirs !

Je remercie chaleureusement La Griffe Noire, la fine équipe Gérard Collard et Jean-Edgar Casel et tous les bénévoles pour l’organisation parfaite de cet extraordinaire Salon.

▶ Rendez vous pris pour l’an prochain, je bloque mon week end !!!

Bilan lecture mai 2018

Bilan lecture mai 2018

11 livres lus, soit 5006 pages

Waouh, je n’en reviens toujours pas ! Quel exceptionnel et extraordinaire mois lecture !

Le mois a débuté calmement avec Lisa Gardner « Lumière noire », une mécanique bien huilée, loin du coup de coeur attendu.
Ensuite, j’ai envie de le souligner car c’est la première fois que ça m’arrive depuis l’ouverture du blog (bientôt deux ans). J’ai enchainé sept excellentes lectures, presque toutes des coups de coeur… oui, vous avez bien lu, SEPT !
Bon d’accord je n’ai pas pris beaucoup de risques, quand six auteurs que j’adore ont la bonne idée de sortir leur roman le même mois. La découverte du mois et la plus belle surprise est venue de Sandrine Destombes que je ne connaissais pas du tout. Mon petit coeur de serial lectrice a fait boum boum boum !

Allons y, c’est parti pour la série dans l’ordre….
Franck Thilliez « Le manuscrit inachevé », brillant et passionnant, presqu’un coup de coeur, MAIS…
Sandrine Destombes « Les jumeaux de Piolenc ». A-DO-RE ! Coup de coeur ! frôle la perfection et possède ce petit supplément d’âme que j’aime tant.
Barbara Abel « Je t’aime ». L’auteure au sommet de son art, elle nous offre un roman inclassable entre un drame, une histoire d’amour et un thriller psychologique.  Excellentissime !
Patrick Bauwen « La nuit de l’ogre ». Vos nerfs seront mis à rude épreuve, attention à la crise tachycardie.
Nicolas Beuglet « Complot ». Une intrigue brillante qui flirte avec l’Histoire, la religion, la science, les mythes et la politique. Da Vinci Code vous paraitra bien fade et insipide à côté.
Roy Braverman (alias Ian Manook) « Hunter ». Jouissif et jubilatoire, pur divertissement, 100% adrénaline, 100% hémoglobine 
Jean-Christophe Grangé « La terre des morts ». Un thriller machiavélique, ficelé à la perfection, excellent millésime.

Deux déceptions sont venues mettre fin aux coups de coeur: Michel Bussi « Sang Famille » et Effel « Le dragon déchaîné ».  Comme annoncé dans le dernier bilan, plus de chronique chronophage quand je passe à côté d’un roman, juste quelques lignes en fin de bilan et sur ma page Facebook.

J’ai terminé le mois avec une belle surprise, un thriller psychologique qui m’a retourné la tête, je l’ai lu d’une seule traite, « Une femme entre nous » Greer Hendricks-Sarah Pekkanen.

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures…
Soyez fous et déraisonnables, achetez des livres, beaucoup de livres, prêtez les,
empruntez les, peu importe, mais lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Cliquez sur les titres pour lire les chroniques entières

Lumière noire – Lisa Gardner

Le manuscrit inachevé – Franck Thilliez

Les jumeaux de Piolenc – Sandrine Destombes

Je t’aime – Barbara Abel

La nuit de l’ogre – Patrick Bauwen

Complot – Nicolas Beuglet

Hunter – Roy Braverman

La terre des morts – Jean-Christophe Grangé

Une femme entre nous – Greer Hendricks-Sarah Pekkanen > ma chronique arrive !

SANG FAMILLE – Michel Bussi
Un des premiers romans de l’auteur paru en 2009 et réédité chez Presses de la cité.
On reconnaît déjà « la recette » de Bussi, elle fonctionnera pour certains lecteurs. Une histoire qui vous emporte complètement, plusieurs récits qui s’entremêlent façon puzzle, des héros attachants, la nostalgie de l’enfance, un rythme rapide. MAIS le style est très hésitant, comme si l’auteur n’avait pas pu choisir entre un roman d’aventures ado, une chasse au trésor et un thriller adulte. Beaucoup de naïvetés et de longueurs, trop, je me suis parfois vue entrain de lire Le club des cinq. Au final, je me pose une question. Est-ce judicieux de rééditer les oeuvres de jeunesse, quand l’auteur a parcouru un énorme chemin depuis et nous a offert d’excellents romans dont Nympheas noirs, entre autres.

LE DRAGON DECHAINE – Effel
Mons, le Doudou. 1 assassin, 45 suspects, 40000 témoins. Roman écrit par un Montois, journaliste et attaché de communication à la Ville de Mons. Une enquête et une immersion totale en plein coeur du Doudou. Si le Doudou vous intéresse, si vous avez envie de découvrir cet évènement folklorique à travers un polar, foncez, vous allez vous régalez. Moi, perso, je ne suis bon public, c’est tout l’inverse, cela aurait tendance à me donner de l’urticaire. Le patrimoine et le folklore Montois à travers un fourmillement de détails prennent beaucoup de place dans cette enquête. Le Dragon déchainé a été finaliste du Prix Fintro, un prix belge récompensant un premier roman.

 

Bilan lecture avril 2018

Bilan lecture avril 2018

 8 livres lus, soit 2852 pages

Après l’extraordinaire, magnifique et richissime mois de mars, un mois d’avril très en dent de scie avec des hauts et des moyens. De belles retrouvailles, de magnifiques découvertes, pas de grosses déceptions mais des lectures en demi teinte.

S’il ne devait en rester qu’un pour ce mois d’avril, la PALME D’OR irait sans hésitation à : Sous les pavés la jungle de Simone Gélin.
Et le PRIX  DECOUVERTE irait ex-equo à : Haïku d’Eric Calatraba et Boccanera de Michèle Pedinielli.

Le mois de mai s’annonce exceptionnel avec beaucoup des magnifiques sorties attendues, Franck Thilliez « Le manuscrit inachevé », Patrick Bauwen « La nuit de l’ogre « , Nicolas Beuglet « Complot », Barbara Abel « Je t’aime », Greer Hendricks « Une femme entre nous » et plein d’autres belles surprises. Je sens que mes nuits seront courtes et ma vie sociale proche du niveau zéro !

Petit changement de formule pour le bilan, j’ai décidé de vous mettre uniquement les chroniques en bas de page, je supprime les petits résumés qui me prennent beaucoup de temps et ne sont pas très utiles pour ceux qui me suivent régulièrement.

Je suis entrain de réfléchir à une autre formule pour les livres « DECEPTIONS ».
Faut-il en parler ou pas ? L’éternelle question qui fait débat !  Ne parler que des livres qu’on aime, c’est louche et si me suivez, j’estime légitime de vous dire que je n’ai pas aimé un roman.  Mais, les chroniques étant très chronophages, je pense peut être mettre simplement quelques lignes dans le bilan ou juste une mini chronique.
Je l’annonce d’ailleurs sur ma page « Déceptions » du blog :  mon humble avis est tout à fait subjectif. Je ne remets nullement en question les qualités du livre, j’ai bien trop de respect pour les auteurs. Disons que je suis juste « passée à côté » (de l’histoire, de l’écriture, etc…), que je n’ai pas aimé ou que j’ai été fort déçue.  Inutile d’en faire un fromage, n’est ce pas mieux de consacrer du temps aux livres que j’ai aimé ? Et vous qu’en pensez-vous ?  Dites le moi en commentaire !

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures…
Soyez fous et déraisonnables, achetez des livres, beaucoup de livres, prêtez les,
empruntez les, peu importe, mais lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Cliquez sur les titres pour lire les chroniques entières

La disparue de Saint-Maur – Jean-Christophe Portes

Claustrations – Salvatore Minni

Sous les pavés, la jungle – Simone Gélin

Innocente – Amy Lloyd

Haïku – Eric Calatraba

Les espionnes du Salève – Marc Zellweger

Le brasier – Vincent Hauuy

Boccanera – Michèle Pedinielli

 

Bilan mars 2018

Bilan mars 2018

10 livres lus, soit 4373 pages
1 abandonné en route, soit 200 pages

Je vous l’avais promis dans mon bilan de février, j’ai lu beaucoup plus durant ce mois de mars. Un EXTRAORDINAIRE  mois lecture, de belles découvertes, des retrouvailles heureuses, beaucoup d’émotions et trois déceptions.
Et un évènement rarissime qui mérite d’être souligné : lire Sonja Delzongle et Karine Giebel le même mois, vous imaginez la jubilation ? deux livres époustouflant, deux pépites rares qui laissent sans voix.
Il n’y a pas de chronique pour « Laisse moi en paix » de Clare Mackintosh, j’ai lu 200 pages sur 425,
je me suis ennuyée, j’ai arrêté avant la panne livresque.  Allez, je vous laisse découvrir tout ça !

Mes lectures en résumé, les chroniques entières en bas de page.

AMES SOEURS – John Marrs
Un roman qui sort de l’ordinaire…la surprise est totale !  Un cocktail atypique, hypnotique et diabolique qui vous mettra la tête à l’envers, je vous le recommande chaudement pour passer un excellent moment lecture.

BOREAL – Sonja Delzongle
Une claque phénoménale, un coup de foudre, un coup de coeur, un coup au coeur, un incontournable.  Passer à côté serait une grave erreur !!!  Et au risque de me répéter, Sonja Delzongle… c’est LE TALENT à l’état pur.

LA DISPARITION DE STEPHANIE MAILER – Joël Dicker
Mais diable, qu’est il arrivé à Joël Dicker ?  Grosse déception pour moi, un polar trop long et trop lisse. Si vous ne le connaissez pas, ruez vous plutôt sur l’excellent La vérité sur l’affaire Harry Quebert.

LES SOEURS DE FALL RIVER – Sarah Schmidt
D’après une histoire vraie, un crime célèbre a bouleversé les Etats Unis en 1892. Bienvenue dans la famille Borden. Sarah Schmidt ne tombe pas dans la surenchère atroce et sanglante.  Elle s’empare de cette histoire vraie pour nous offrir un roman choral psychologique envoûtant et terrifiant.  Elle réussit l’exploit de nous plonger dans l’ambiance étouffante, suffocante de cette demeure.

SAUF – Hervé Commère
« Combien de temps reste-t-on prisonnier de son enfance ? »  un roman très original avec un supplément d’âme.  J’ai adoré ! Une incroyable intrigue, d’une grande complexité mais rendue fluide par une construction parfaitement millimétrée et le grand talent de l’auteur.

PAR LES RAFALES – Valentine Imhof
Une sublime découverte !!!  285 pages de pure poésie noire, le style est tellement beau qu’il m’a donné le vertige. 285 pages pleines de rage, de fougue, de haine, de vengeance, de violence, de coups au coeur.  Un premier roman d’une rare puissance… brillant et remarquable.  Valentine Imhof a un talent fou, elle fait une entrée fracassante dans le monde du noir, retenez bien son nom et guettez son prochain roman.  Attention, âmes sensibles ou en recherche de lecture distrayante et légère, mieux vaut passer votre chemin.

LE JOURNAL DE MA DISPARITION – Camilla Grebe
Une belle intrigue qui voit s’entremêler plusieurs histoires. Une lecture (un peu trop classique à mon goût) que je recommande vivement aux amateurs de thrillers scandinaves, même si je n’ai pas eu le coup de coeur attendu.

LE FLEUVE DES BRUMES – Valerio Varesi
Un polar sombre au charme tout particulier, empreint de mélancolie et de regrets.  J’ai beaucoup aimé.  Embarquez, laissez vous porter par les méandres du fleuve, sentez la brume vous envelopper et vous hypnotiser, vous ne regretterez pas le voyage.
Amateurs de polars d’action au rythme infernal, emplis d’adrénaline, passez vite votre chemin.

LE MAL EN SOI – Antonio Lanzetta
L’accroche nous met l’eau à la bouche « le Stephen King italien ».  Je m’attendais à quelque chose de plus percutant. Un roman court, plutôt addictif que j’ai lu en une après midi.  Je n’ai pas été totalement convaincue et n’en garderai pas un souvenir impérissable.

TOUTES BLESSENT LA DERNIERE TUE – Karine Giebel
Percutée en plein coeur dès les premières pages. Estomaquée, sans voix ! Une gifle monumentale !!!
C
omment faire l’éloge de ce bouleversant et poignant roman ?
Trouver les mots pour en parler, oui mais… Comment dire la puissance et la noirceur de ce roman hallucinant ancré dans une triste réalité sociale ? Karine Giebel au sommet de son art.

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures…
Soyez fous et déraisonnables, achetez des livres, beaucoup de livres, prêtez les,
empruntez les, peu importe, mais lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Cliquez sur les titres pour lire les chroniques entières

Ames soeurs – John Marrs

Boréal – Sonja Delzongle

La disparition de Stéphanie Mailer – Joël Dicker

Les soeurs de Fall River – Sarah Schmidt

Sauf – Hervé Commère

Par les rafales – Valentine Imhof

Le journal de ma disparition – Camilla Grebe

Le fleuve des brumes – Valerio Varesi

Le mal en soi – Antonio Lanzetta

Toutes blessent la dernière tue – Karine Giebel

 

Bilan lecture février 2018

Bilan lecture février 2018

6 livres lus, soit 2685 pages

Un petit mois lecture pour ce court mois de février, trop d’obligations professionnelles et trop peu de temps lecture.  Je fais au mieux, je rogne sur mes nuits mais les miracles ne sont pas de ce monde. C’est promis, je ferai mieux en mars.
Peu de livres lus certes, mais quels sacrés bouquins, j’ai enchaîné des pépites et des perles!
Débuter le mois avec Céline Denjean, c’est une grande jubilation… enchaîner avec Elsa Roch, c’est que du bonheur… découvrir un nouvel auteur comme Eric Tourville, c’est magique… et terminer le mois avec mister Jacques Olivier Bosco, je suis aux nues.
Tout ça, en résumé ci dessous, allez hop c’est parti !

LE CHEPTEL – Céline Denjean
Il y a un petit temps que je n’ai lu un thriller aussi addictif.  Un thriller électrique qui vibre à 200 000 volts où les chapitres se déroulent à un rythme infernal.  La construction vertigineuse aux multiples ramifications nous tient sous pression constante.  650 pages qui se lisent toutes seules, sans temps mort, sans une seconde d’ennui, un sacré tour de force !  Céline Denjean a un talent fou.
Le Cheptel, il faut le lire, un point c’est tout !!!

OUBLIER NOS PROMESSES – Elsa Roch
Elsa Roch ose un virage à 180° pour nous transporter au coeur des bas fonds parisiens dans un polar noir, très noir et urbain. Une plongée en enfer dans la violence, la folie et les pires dérives de l’âme humaine. Un cri du coeur, un cri d’amour, une promesse que je n’oublierai pas.

IL EST TOUJOURS MINUIT QUELQUE PART – Cedric Lalaury
La phrase d’accroche en couverture ne ment pas, on est vite happé par l’histoire additcive.  Un thriller psychologique surprenant, sous ses airs légers il aborde les thèmes de la culpabilité, du mensonge et de la paranoïa.

CHIMAERIS – Eric Tourville
Un coup de maître pour un premier roman, digne des plus grands maîtres du genre. Un livre qui bouscule nos certitudes.  Un livre qui nous interpelle, nous perturbe et nous dérange. J’ai froid dans le dos…  Cette réalité, c’est pour demain ou aujourd’hui ?  Ce livre est une bombe qui va faire beaucoup de bruit dans les prochaines semaines, tenez vous prêts. Eric Tourville, un nouvel auteur bourré de talent, à suivre absolument.

ADN – Yrsa Sigurdardöttir
Ce thriller islandais a été élu meilleur thriller de l’année au Danemark et en Islande.
Il s’agit du premier volet d’une série de trois, réunissant un inspecteur de police Huldar et une psychologue Freya autour d’une sordide affaire de meurtres. Une très bonne lecture, une belle réussite sans être le coup de coeur attendu par le battage médiatique.

COUPABLE – Jacques Olivier Bosco
A peine terminé à l’heure où j’écris ces lignes, ma chronique arrive mais je peux déjà vous dire que c’est de la bombe.  Ceux qui ont aimé BRUTALE vont adorer retrouver Lise, accrochez vous, ça secoue !

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures…
Soyez fous et déraisonnables, achetez des livres, beaucoup de livres, prêtez les, empruntez les, peu importe, mais lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques

Quelque part entre le bien et le mal – Christophe Molmy

Le cheptel – Céline Denjean

Oublier nos promesses – Elsa Roch

Il est toujours minuit quelque part – Cedric Lalaury

Chimaeris – Eric Tourville

ADN – Yrsa Sigurdardöttir

COUPABLE > ma chronique arrive !

 

Bilan lecture – janvier 2018

Bilan lecture – janvier 2018

7 livres lus, soit 3155 pages.

Ouille, un petit mois lecture, c’est que je suis un peu (beaucoup) débordée ces derniers temps et j’ai du mal à trouver du temps… mais je garde le rythme et la passion.  De très belles découvertes et des retrouvailles plus qu’attendues, l’année 2018 commence fort !

Mes lectures de janvier en résumé et comme d’habitude, vous trouverez les chroniques entières ci-dessous.

UNE COLONNE DE FEU – KEN FOLLET
27 ans après Les piliers de la terre, 10 ans après Un monde sans fin, Ken Follet nous revient en très grande forme avec le troisième tome de sa monumentale saga.  Un vrai bonheur de lecture ! Une fresque époustouflante, un fascinant roman historique, une mécanique bien huilée.

LA DISPARUE DE LA CABINE N°10 – RUTH WARE
L’ombre d’Agathe Christie plane sur ce thriller psychologique. Un agréable moment de lecture et un bon divertissement. Mais, une impression de déjà lu, des retournements de situations qui lorgnent un peu trop vers Mary Higgins Clark et un dénouement quelque peu prévisible, tiré par les cheveux ne m’ont pas totalement convaincue.

CIRQUE MORT – Gilles Sebhan
L’auteur nous offre un polar étrange et singulier, à la limite du fantastique.  C’est angoissant, oppressant, glaçant jusqu’au malaise. L’auteur nous perturbe en nous questionnant sur la mort et les frontières entre normalité et folie.  Une expérience de lecture déstabilisante et une très belle découverte.

FANTAZMË – NIKO TACKIAN
Deuxième opus pour l’inspecteur Tomar Khan, il nous revient dans un polar noir, urbain et inscrit dans l’actualité post attentats. Niko Tackian nous percute de plein fouet et nous balance une vraie claque.
Toxique était une révélation, Fantazmë est la confirmation d’un grand talent.  Niko Tackian est devenu un incontournable sur la scène du polar.

IRREVOCABLE – ANDREAS PFLUGER
D’un côté, Jenny, une femme flic, membre d’une unité d’élite, qui a perdu la vue lors d’une intervention.  Une héroïne très charismatique, peu ordinaire, adepte des arts martiaux.  De l’autre, Holm, un méchant, plutôt abominable, qui tue sans pitié.  Il est responsable de la cécité de Jenny. Au milieu, une prise d’otage et des enfants qu’il faut sauver au plus vite. Si vous aimez les héroïnes au caractère bien trempé et les bons films d’action…. allez y les yeux fermés.  Une belle découverte à condition d’oublier la première partie !

7/13 – JACQUES SAUSSEY
Dans cet opus, son dixième roman, Jacques Saussey nous  surprend une fois de plus en nous livrant une intrigue brillante, orchestrée au millimètre près, un puzzle surprenant dont les pièces s’emboitent à merveille. Une double enquête passionnante, mêlant présent et passé. Un polar dur et noir, un polar engagé, à lire absolument !

QUELQUE PART ENTRE LE BIEN ET LE MAL – CHRISTOPHE MOMY
Deux enquêtes, l’une sur des braquages, l’autre sur un tueur en série. Les deux vont finir par se rejoindre.  Entre le réalisme de la série Engrenages et l’humanité de Vargas.

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures…
Soyez fous et déraisonnables, achetez des livres, beaucoup de livres, prêtez les, empruntez les, peu importe,
mais lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques

Une colonne de feu- Ken Follet

La disparue de la cabine N°10 – Ruth Ware

Cirque mort – Gilles Sebhan

Fantazmë – Niko Tackian

Irrévocable – Andreas Pflüger

7/13 – Jacques Saussey

Quelque part entre le bien et le mal – Christophe Molmy : ma chronique arrive

Bilan lecture décembre 2017

Bilan lecture décembre 2017

7 livres lus, soit 3025 pages

Dernier jour du mois, dernier bilan de l’année 2017.  A quelques heures du passage à l’an neuf, je vous souhaite le meilleur pour 2018.  Des rêves, des folies, des envies, de nombreuses découvertes livresques, des coups de coeur, des PAL qui prennent des hauteurs vertigineuses.
Soyons FOUS !  Soyons CURIEUX !
Je vous remercie toutes et tous d’être là, de me lire, de réagir, de m’écrire, c’est magnifique ! L’aventure continue, j’aurai beaucoup de plaisir à vous retrouver en 2018 pour partager mes lectures, ma jubilation et ma passion pour les thrillers, polars et cie.

Voici donc en résumé mes lectures de décembre.

Mémoire d’un valet de coeur: Paris 1910.  Une enquête assez classique qui lorgne vers le charme désuet d’Agatha Christie, les débuts de la police scientifique. Brigitte Aubert s’est assagie, je la préférais avec son style gore et son habit de noirceur.

Seules les femmes sont éternelles: nouvelle série policière pour F. Lenormand. Une intrigue fort simpliste, une critique sociale pas assez incisive.  Au final, je ne sais sur quel pied danser.

La mémoire des morts: un thriller hypnotique et envoûtant.  Un polar d’atmosphère, un huis clos très réussi que je conseille aux amateurs de Peter May

Six Quatre: un excellent polar au pays du Soleil Levant.  Une immersion totale dans la société japonaise.  Un grand bouquin et une magnifique découverte !

La griffe du diable: un polar classique, aux codes typiquement british et au rythme plutôt lent.  Un dépaysement, un bon moment de lecture, sans être un coup de coeur.

Les sept fantômes: Une parfaite alchimie entre thriller et ésotérisme.  Accrochez vous, c’est noir et gore.  Une belle découverte.

Le sceau des sorcières: ma chronique arrive

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures… Lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques

Mémoires secrets d’un valet de coeur – Brigitte Aubert

Seules les femmes sont éternelles – Frédéric Lenormand

La mémoire des morts – Eric Berg

Six Quatre – Hidéo Yokoyama

La griffe du diable – Lara Dearman

Les sept fantômes – Gilles Milo-Vacéri

Le sceau des sorcières – Jacques Vandroux  > ma chronique arrive tout bientôt

 

Mon Bilan 2017

Mon Bilan 2017

L’heure du BILAN ANNUEL arrive à pas feutrés.

Nous sommes le 11 décembre, j’attaque mon 118ème livre.

J’ai aimé environ 75% de mes lectures, comment sélectionner les incontournables de l’année et décider d’en laisser d’autres de côté ?
Mon dieu que le choix est difficile ! J’ai tenté la liste des 10, des 15, mission impossible, je me laisse guider par mes émotions pour vous proposer mes 21 chouchous à découvrir ou à déposer sous le sapin.
J’ai jubilé, frémi, j’ai pris des coups au coeur et des sueurs froides, mon taux d’adrénaline est monté fort haut, mes tripes se sont retournées plus d’une fois, j’ai ri, pleuré, voyagé, j’ai été percutée bien souvent, mes nuits furent courtes…

Des valeurs sûres, des incontournables, des auteurs qu’on ne présente plus, je les suis depuis leurs débuts et je les adore: Jacques Saussey « Ne prononcez jamais leurs noms », Claire Favan « Dompteurs d’anges », Jacques Olivier Bosco « Brutale », Sonja Delzongle « Récidive », Jérôme Camut et Nathalie Hug « Islanova », Sire Cedric « Du feu de l’enfer ».

De magnifiques découvertes qui ont fait battre mon coeur plus fort, certains premiers romans, c’est pour découvrir de telles perles que je suis « serial lectrice addict incurable » : Niko Tackian « Toxique », Céline Denjean « La fille de kali », Elsa Roch « Ce qui se dit la nuit », James Renner « Version officielle », Colin Niel « Seules les bêtes », Morgan Audic « Trop de morts au pays des merveilles », Jacques Vandroux « Projet Anastasis », Luca d’Andrea « L’essence du mal »,  Jax Miller « Candyland », Simone Gélin « L’affaire Jane de Boy ».

Des retrouvailles plus qu’heureuses avec  Franck Bouysse « Glaise », Paula Hawkins « Au fond de l’eau » et Sandrine Roy « Pas de printemps pour Eli ».

Deux énormes pépites qui ne sont pas des polars mais il est interdit de passer à côté: Amélie Antoine « Quand on a que l’humour » et Luca di Fulvio « Les enfants de Venise ».

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures… Lisez, lisez, lisez…cela rend heureux;
Soyez fous et mettez BEAUCOUP de livres sous le sapin !

Voici la liste des 21 chouchous (cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques)

Ne prononcez jamais leurs noms – Jacques Saussey

Toxique – Niko Tackian

Brutale – Jacques Olivier Bosco

Dompteur d’anges – Claire Favan

Version officielle – James Renner

Ce qui se dit la nuit – Elsa Roch

Récidive – Sonja Delzongle

La fille de kali – Céline Denjean

Quand on a que l’humour – Amélie Antoine

Les enfants de Venise – Luca di Fulvio

Seules les bêtes – Colin Niel

Au fond de l’eau – Paula Hawkins

Du feu de l’enfer – Sire Cedric

Trop de morts au pays des merveilles – Morgan Audic

Projet Anastasis – Jacques Vandroux

Pas de printemps pour Eli – Sandrine Roy

Glaise – Franck Bouysse

Islanova -Jérôme Camut et Nathalie Hug

L’essence du mal – Luca d’Andrea

L’affaire Jane De Boy – Simone Gélin

Candyland – Jax Miller

Bilan lecture novembre 2017

Bilan lecture novembre 2017

10 livres lus, soit 3704 pages

Mieux vaut tard que jamais, voici enfin mon bilan lecture !  Un mois de novembre qui se termine par une grosse panne de lecture depuis le 26 novembre. De magnifiques et sublimes découvertes, des lectures en demi teinte, des déceptions.  Voici en résumé et dans l’ordre.

Hyenae, un coup en plein coeur, un roman musclé, dur, violent.  Hyena se lit d’une traite avec la gorge serrée du début à la fin.
L’affaire Jane De Boy, un remarquable polar noir et lumineux, un roman historique, un roman résolument féminin, une belle ode au courage de milliers de femmes.  Un roman si particulier, une sensibilité à fleur de peau, une plume magnifique et poétique.  Un coup de coeur absolu, s’il ne devait en rester qu’un ce mois ci….
Enfants de la meute, un roman noir et punchy à l’ambiance apocalyptique.  On ressort essoufflé et exténué de cette lecture.  Une belle découverte.
L’appel du néant, la grosse déception du mois, je ne m’étends pas sur le sujet, lisez ma chronique.
Depuis l’au-delà, un ton léger, un rythme dynamique, des dialogues caustiques, incisifs, une belle réflexion sur la vie, la mort et le temps qui passe.
Redemption road, une lecture noire et intense, un climat oppressant, une tension constante. Des personnages brisés par la vie, rattrapés par leurs secrets, sur le chemin d’une improbable rédemption.
Vices, m’a dévissé le coeur !  un coup de poing dans l’estomac, une plume tranchée au scalpel. Un concentré d’émotions, de rage, d’amour qui tord les tripes.
Roma tenebra, ma chronique va arriver.  En deux mots, une lecture en demi teinte et une légère déception.
Mémoires secrets d’un valet de coeur, ma chronique va arriver. Paris en 1910, les débuts de la police scientifique. J’ai pris du plaisir à le lire, mais ce n’est certes pas le roman de l’année.
La mémoire des morts, pas encore terminé, j’en parlerai plus tard.

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures… Lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Voici la liste, en détails (cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques)

Hyenae – Gilles Vincent

L’affaire Jane De Boy – Simone Gélin

Enfants de la meute – Jérémy Bouquin

L’appel du néant – Maxime Chattam

Depuis l’au-delà – Bernard Werber

Redemption road – John Hart

Vices – Gipsy Paladini

Roma tenebra-Donato Carisi

Mémoires secrets d’un valet de coeur-Brigitte Aubert

La mémoire des morts-Eric Berg