Cassandra – Todd Robinson

 

On se croirait projetté dans un film de Tarantino ou dans une bonne série B.

Roman noir qui pue les mecs, la testostérone, les grandes gueules, les gros bras, les bas fonds de la nuit, la prostitution, les estropiés de la vie, les écorchés vifs.
Ça cogne, ça saigne dans tous les coins, ça parle cru et grossier !

Et pourtant, ce roman est drôle, très drôle, un humour nonchalant, plein de bons jeux de mots, de situations roccambolesques, amusantes.

Bon d’accord, il y a quelques approximations et invraissemblances dans l’enquête, mais cela n’a pas gâché mon plaisir de lecture.

Divertissant, très réussi… Un roman noir qui ne se prend pas au sérieux !

Un excellent moment de lecture.

4ème Couv.

Boo et Junior ne se sont pas quittés depuis l’orphelinat. Aujourd’hui adultes, ils sont videurs dans un club de boston. Avec leurs deux cent quinze kilos de muscles et leurs dix mille dollars de tatouages, ça leur va plutôt bien de jouer les durs. Mais quand on leur demande de rechercher la fille du procureur de Boston qui a disparu, ils vont devoir recourir à autre chose qu’à leurs biceps. Que la gamine fasse une fugue, soit. Il faut bien que jeunesse se passe. Mais quand elle se retrouve sous l’emprise de ses mauvaises fréquentations, c’est une autre histoire.

Editeur: Gallmeister, sortie le 20 août 2015, 379 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *