Bilan lecture mars 2018

10 livres lus, soit 4373 pages
1 abandonné en route, soit 200 pages

Je vous l’avais promis dans mon bilan de février, j’ai lu beaucoup plus durant ce mois de mars. Un EXTRAORDINAIRE  mois lecture, de belles découvertes, des retrouvailles heureuses, beaucoup d’émotions et trois déceptions.
Et un évènement rarissime qui mérite d’être souligné : lire Sonja Delzongle et Karine Giebel le même mois, vous imaginez la jubilation ? deux livres époustouflant, deux pépites rares qui laissent sans voix.
Il n’y a pas de chronique pour « Laisse moi en paix » de Clare Mackintosh, j’ai lu 200 pages sur 425,
je me suis ennuyée, j’ai arrêté avant la panne livresque.  Allez, je vous laisse découvrir tout ça !

Mes lectures en résumé, les chroniques entières en bas de page.

AMES SOEURS – John Marrs
Un roman qui sort de l’ordinaire…la surprise est totale !  Un cocktail atypique, hypnotique et diabolique qui vous mettra la tête à l’envers, je vous le recommande chaudement pour passer un excellent moment lecture.

BOREAL – Sonja Delzongle
Une claque phénoménale, un coup de foudre, un coup de coeur, un coup au coeur, un incontournable.  Passer à côté serait une grave erreur !!!  Et au risque de me répéter, Sonja Delzongle… c’est LE TALENT à l’état pur.

LA DISPARITION DE STEPHANIE MAILER – Joël Dicker
Mais diable, qu’est il arrivé à Joël Dicker ?  Grosse déception pour moi, un polar trop long et trop lisse. Si vous ne le connaissez pas, ruez vous plutôt sur l’excellent La vérité sur l’affaire Harry Quebert.

LES SOEURS DE FALL RIVER – Sarah Schmidt
D’après une histoire vraie, un crime célèbre a bouleversé les Etats Unis en 1892. Bienvenue dans la famille Borden. Sarah Schmidt ne tombe pas dans la surenchère atroce et sanglante.  Elle s’empare de cette histoire vraie pour nous offrir un roman choral psychologique envoûtant et terrifiant.  Elle réussit l’exploit de nous plonger dans l’ambiance étouffante, suffocante de cette demeure.

SAUF – Hervé Commère
« Combien de temps reste-t-on prisonnier de son enfance ? »  un roman très original avec un supplément d’âme.  J’ai adoré ! Une incroyable intrigue, d’une grande complexité mais rendue fluide par une construction parfaitement millimétrée et le grand talent de l’auteur.

PAR LES RAFALES – Valentine Imhof
Une sublime découverte !!!  285 pages de pure poésie noire, le style est tellement beau qu’il m’a donné le vertige. 285 pages pleines de rage, de fougue, de haine, de vengeance, de violence, de coups au coeur.  Un premier roman d’une rare puissance… brillant et remarquable.  Valentine Imhof a un talent fou, elle fait une entrée fracassante dans le monde du noir, retenez bien son nom et guettez son prochain roman.  Attention, âmes sensibles ou en recherche de lecture distrayante et légère, mieux vaut passer votre chemin.

LE JOURNAL DE MA DISPARITION – Camilla Grebe
Une belle intrigue qui voit s’entremêler plusieurs histoires. Une lecture (un peu trop classique à mon goût) que je recommande vivement aux amateurs de thrillers scandinaves, même si je n’ai pas eu le coup de coeur attendu.

LE FLEUVE DES BRUMES – Valerio Varesi
Un polar sombre au charme tout particulier, empreint de mélancolie et de regrets.  J’ai beaucoup aimé.  Embarquez, laissez vous porter par les méandres du fleuve, sentez la brume vous envelopper et vous hypnotiser, vous ne regretterez pas le voyage.
Amateurs de polars d’action au rythme infernal, emplis d’adrénaline, passez vite votre chemin.

LE MAL EN SOI – Antonio Lanzetta
L’accroche nous met l’eau à la bouche « le Stephen King italien ».  Je m’attendais à quelque chose de plus percutant. Un roman court, plutôt addictif que j’ai lu en une après midi.  Je n’ai pas été totalement convaincue et n’en garderai pas un souvenir impérissable.

TOUTES BLESSENT LA DERNIERE TUE – Karine Giebel
Percutée en plein coeur dès les premières pages. Estomaquée, sans voix ! Une gifle monumentale !!!
C
omment faire l’éloge de ce bouleversant et poignant roman ?
Trouver les mots pour en parler, oui mais… Comment dire la puissance et la noirceur de ce roman hallucinant ancré dans une triste réalité sociale ? Karine Giebel au sommet de son art.

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures…
Soyez fous et déraisonnables, achetez des livres, beaucoup de livres, prêtez les,
empruntez les, peu importe, mais lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Cliquez sur les titres pour lire les chroniques entières

Ames soeurs – John Marrs

Boréal – Sonja Delzongle

La disparition de Stéphanie Mailer – Joël Dicker

Les soeurs de Fall River – Sarah Schmidt

Sauf – Hervé Commère

Par les rafales – Valentine Imhof

Le journal de ma disparition – Camilla Grebe

Le fleuve des brumes – Valerio Varesi

Le mal en soi – Antonio Lanzetta

Toutes blessent la dernière tue – Karine Giebel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *