Bilan lecture novembre 2017

10 livres lus, soit 3704 pages

Mieux vaut tard que jamais, voici enfin mon bilan lecture !  Un mois de novembre qui se termine par une grosse panne de lecture depuis le 26 novembre. De magnifiques et sublimes découvertes, des lectures en demi teinte, des déceptions.  Voici en résumé et dans l’ordre.

Hyenae, un coup en plein coeur, un roman musclé, dur, violent.  Hyena se lit d’une traite avec la gorge serrée du début à la fin.
L’affaire Jane De Boy, un remarquable polar noir et lumineux, un roman historique, un roman résolument féminin, une belle ode au courage de milliers de femmes.  Un roman si particulier, une sensibilité à fleur de peau, une plume magnifique et poétique.  Un coup de coeur absolu, s’il ne devait en rester qu’un ce mois ci….
Enfants de la meute, un roman noir et punchy à l’ambiance apocalyptique.  On ressort essoufflé et exténué de cette lecture.  Une belle découverte.
L’appel du néant, la grosse déception du mois, je ne m’étends pas sur le sujet, lisez ma chronique.
Depuis l’au-delà, un ton léger, un rythme dynamique, des dialogues caustiques, incisifs, une belle réflexion sur la vie, la mort et le temps qui passe.
Redemption road, une lecture noire et intense, un climat oppressant, une tension constante. Des personnages brisés par la vie, rattrapés par leurs secrets, sur le chemin d’une improbable rédemption.
Vices, m’a dévissé le coeur !  un coup de poing dans l’estomac, une plume tranchée au scalpel. Un concentré d’émotions, de rage, d’amour qui tord les tripes.
Roma tenebra, ma chronique va arriver.  En deux mots, une lecture en demi teinte et une légère déception.
Mémoires secrets d’un valet de coeur, ma chronique va arriver. Paris en 1910, les débuts de la police scientifique. J’ai pris du plaisir à le lire, mais ce n’est certes pas le roman de l’année.
La mémoire des morts, pas encore terminé, j’en parlerai plus tard.

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes lectures… Lisez, lisez, lisez… cela rend heureux !

Voici la liste, en détails (cliquez sur les titres pour accéder directement aux chroniques)

Hyenae – Gilles Vincent

L’affaire Jane De Boy – Simone Gélin

Enfants de la meute – Jérémy Bouquin

L’appel du néant – Maxime Chattam

Depuis l’au-delà – Bernard Werber

Redemption road – John Hart

Vices – Gipsy Paladini

Roma tenebra-Donato Carisi

Mémoires secrets d’un valet de coeur-Brigitte Aubert

La mémoire des morts-Eric Berg

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *