Aimer et laisser mourir – Jacques-Olivier Bosco

Après Le Cramé , un héros comme on n’en voit plus, gangster et braqueur de haut vol. Après Brutale et Lise, la plus belle héroïne depuis Lisbeth Salander.

Je vous présente Lucas, alias Le Maudit, un héros aussi fort que le Cramé, aussi entier que Lise.  Un redoutable tueur, il tue sur contrat, mais attention, comme le Cramé, il a sa morale et ses principes.  Il tue des salauds, des flics corrompus, des trafiquants, des proxénètes mais il ne touche jamais femmes et enfants.

Jacques-Olivier Bosco a l’art de créer des héros hors du commun, de nous mettre en empathie avec ces âmes  torturées et même de nous les faire aimer au delà de tout.

Aimer et laisser mourir est une histoire de gangsters et une magnifique histoire d’amour, de passion, une tragédie qui vous ébranle de toutes parts.  Deux personnages se croisent et s’attirent Le Maudit et Amanda, une prostituée de luxe.

On voyage entre Bogota, ses cartels et ses trafics de drogue, la Croatie et l’horrible trafic de femmes, Paris et ses quartiers chics, la côte d’Azur, ses palaces et clubs VIP.  On y rencontre des tueurs à gage barges, des proxénètes sans âme et sans pitié dirigés par le Mal absolu « Le Boucher », des caïds corses, des avocats mafieux, des dealers colombiens, des putes au grand coeur.

C’est musclé, nerveux, violent, noir, sanglant, brutal.  C’est captivant, envoûtant, bouleversant, percutant. C’est bourré d’amour et de passion.  C’est jouissif puissance 10 !

Un coup de poing magistral que j’ai lu d’une traite, un shoot d’adrénaline.  Ca file à 200 à l’heure sans aucun répit possible, la tension ne se relâche pas une seconde.  L’intrigue est menée tambour battant par un auteur en très grande forme.

Et toujours la plume unique de JOB, vive, tranchée, taillée au scalpel, très visuelle, qui nous plonge dans un excellent film d’action.

La fin toute noire m’a tordu les tripes en me laissant pantelante sur le carreau.

Jacques-Olivier Bosco, dieu qu’il est doué !  L’homme au talent fou !

4ème Couv.

On dit d’Amanda qu’elle est la femme de tous les hommes… On dit du Maudit qu’il a dormi dans le lit du diable…

Entre eux deux, et face au monde de dingues qui les entoure, ça sera à la vie, à la mort… Partis délivrer la soeur d’Amanda séquestrée par un réseau de proxénètes de l’Est, ils vont s’unir, s’aimer, se combattre et affronter le mal absolu, celui que tous surnomment Le Boucher !

Des cartels de Bogota aux sinistres fermes des environs de Zagreb, des palaces de la côte aux clubs VIP des beaux quartiers parisiens, l’amour sera passionnel, la guerre totale, l’épopée sanglante, les corps cabossés et les âmes meurtries…

Avec leurs intrigues nerveuses à la John Woo et leur violence à fleur de peau les romans de JOB, d’une efficacité redoutable, laissent tout le monde sur le carreau. Jouissif et percutant !

Editeur: Jigal, 272 pages, date sortie: 10/9/2012

Une réflexion au sujet de « Aimer et laisser mourir – Jacques-Olivier Bosco »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *