Cabale pyramidion – Samuel Delage

Cabale pyramidion – Samuel Delage

Une vraie découverte pour moi, je ne connaissais pas du tout l’auteur et ses premiers romans Arrêt Wagram et Code Salamandre.

Un roman d’aventures et un excellent thriller qui nous entraîne dans l’Egypte post printemps arabe. Le trafic d’oeuvres d’art, les fouilles archéologiques, les égyptologues en mal de reconnaissance, les complots, les enjeux et tensions politiques, la corruption, les manipulations des flics véreux….

J’aime l’Egypte et ses mystères anciens, je me laissée tenter et qu’est ce j’ai bien fait !!!

L’intrigue est intelligente et bien ficelée, les rebondissements et l’action ne faiblissent pas un instant, aucun temps mort dans le récit qui nous tient en haleine jusqu’au bout.
Nous voyageons sans cesse entre passé et présent dans cet immense puzzle où les pièces s’imbriquent petit à petit.

L’auteur nous décrit si bien les lieux, un magnifique travail de documentation ou un repérage sur place ? que nous avons l’impression d’y être vraiment, de sentir les odeurs et de nous y ballader.

Les deux héros Marion et Yvan sont fort sympathiques et attachants; personnellement, j’ai eu un gros coup de coeur pour le caractère bien trempé de Marion.

J’ai beaucoup aimé la belle plume de l’auteur, vive, efficace et très addictive.
Les chapitres sont courts et les 330 pages se tournent toutes seules.

Quoi, c’est déjà fini ?

Dépaysement garanti ! Laissez vous tenter, vous ne regretterez pas le voyage.

Merci aux copinautes Kris Dessagnes et Amandine Gazeau qui m’ont fait découvrir ce roman.

4ème Couv.

Marion Evans, jeune étudiante franco-américaine, est arrêtée à la sortie du Musée égyptien du Caire où elle travaille, une statuette dans son sac à main. Même si tout tendrait à prouver qu il s agit d un coup monté, la police semble se satisfaire de cette coupable désignée. Contrairement à ses amis, qui vont tout faire pour la sortir de ce mauvais pas et faire la lumière sur ce complot.

Yvan Sauvage, expert en art, ancien professeur et amant occasionnel de la jeune femme se lance tête baissée dans l affaire, bientôt aidé de Daoud, un antiquaire roué, et du beau et ténébreux Hassan Tarek, un archéologue aux desseins ambigus…

Thriller érudit, Cabale Pyramidion plonge dans l Égypte contemporaine hantée par les Frères Musulmans, le Printemps arabe et les anciens égyptiens.

Editeur: Albin Michel, sortie le 27 mai 2015, 336 pages

Le premier crâne – Nicolas Sker

le-premier-crane-nicolas-skerNicolas Sker, vous connaissez ?  Mais oui, c’est Nicolas Beuglet, l’auteur de l’excellentissime Le cri

Le premier crâne est son premier roman.   Un passionnant thriller historique, scientifique, ésotérico-religieux et une aventure hors du commun.

L’auteur nous entraîne dans une chasse au trésor et une course poursuite au rythme effréné.

Un chantier d’archéologie, un trésor caché, les templiers, la franc maçonnerie, le Vatican, la Sainte Alliance, Isaac Newton, Westminster, Rennes le Château, un crâne bien mystérieux, l’histoire de l’humanité, l’astrophysique, l’Ahnenerbe nazie, un directeur de laboratoire d’archéologie avec un petit côté Indiana Jones, une brillante journaliste… vous mélangez le tout et vous obtenez un divertissement ludique, jouissif, intelligent, haletant et impossible à lâcher.

J’aurais aimé que l’auteur ralentisse la course par moment, pour me laisser souffler et pour creuser un peu plus la psychologie de ses deux héros.

Je salue l’énorme travail de documentation/recherches entrepris par l’auteur avant l’écriture de son roman.

Hormis quelques invraisemblances relevées ça et là, difficile de croire que c’est un premier roman, tant il est abouti.  Nicolas Sker est un sacrément bon raconteur d’histoires et se hisse d’emblée au niveau des grands auteurs de thrillers ésotériques.  Pari audacieux mais pari gagné !

Un seul conseil, si vous aimez le genre, lisez le !

Et si vous ne l’avez pas encore lu, ruez vous sur  Le cri !

4ème Couv.

Directeur d’un laboratoire d archéologie, Marcus Sambre aime les certitudes. Mais le jour où son ex-femme lui envoie un crâne retrouvé sur un chantier de fouilles en Angleterre, son univers bascule : la datation de l ossement remet en cause toute l histoire de l humanité…

Aidé de la journaliste Evannah Poleska, Marcus se lance dans une quête obstinée pour percer un mystère où science, art et religion se côtoient dans un vertigineux engrenage.

Du Centre d énergie atomique de Saclay au Golgotha à Jérusalem, talonné par des individus prêts à tuer, ce couple détonant devra repousser les limites de la raison pour affronter un secret qui pourrait se révéler bien plus redoutable que les hommes qui le traquent sans merci.

Editeur: Michel Lafon, 280 pages, sortie le 15 avril 2011

 

Cabossé – Benoît Philippon

Et vient ce moment magique où tu ouvres Cabossé et là… plus rien n’existe autour de toi.

Enormissime coup de coeur !!!   272 pages de pur bonheur, qui se lisent toutes seules.

Mais comment donc vais je pouvoir vous parler d’une telle pépite ?

Sachez que l’intrigue n’est absolument pas importante, juste un prétexte pour suivre Roy et Guillemette, deux anti héros, deux écorchés de la vie, dans leur cavale jalonnée de rencontres.

Cabossé est un OLNI inclassable
Brut de décoffrage et plein de poésie
Viril et plein de sensibilité
Un roman noir et très lumineux
Un conte initiatique
Un hymne à la vie et à l’espoir
Une formidable histoire d’amour
Un concentré d’émotions sans mots
Une perle de sensualité et un coup de poing d’une rare intensité
Une histoire à vous hérisser tous les poils du corps
Une magnifique plume, des dialogues qui font mouche, entre Audiard et Tarantino
Un coup de maître pour un premier roman

Emue, réjouie, chamboulée, je le referme avec un pincement au coeur.
Une seule certitude, je penserai souvent à Roy et Guillemette et je suis très heureuse d’avoir croisé leur route !

4ème Couv.

Quand Roy est né, il s’appelait Raymond. C’était à Clermont. Il y a quarante-deux ans. Il avait une sale tronche. Bâti comme un Minotaure, il s’est taillé son chemin dans sa chienne de vie à coups de poing : une vie de boxeur ratée et d’homme de main à peine plus glorieuse. Jusqu’au jour où il rencontre Guillemette, une luciole fêlée qui succombe à son charme, malgré son visage de « tomate écrasée »… Et jusqu’au soir où il croise Xavier, l’ex jaloux et arrogant de la belle – lequel ne s’en relèvera pas… Roy et Guillemette prennent alors la fuite sur une route sans but. Une cavale jalonnée de révélations noires, de souvenirs amers, d’obstacles sanglants et de rencontres lumineuses.

Editeur: Gallimard (série noire), 272 pages, sortie le 8 septembre 2016

La lettre et le peigne – Nils Barrellon

Quand la petite histoire rencontre la grande Histoire …

Nils Barrellon m’a totalement bluffée !  A la fois roman policier, roman noir, roman historique, une grande découverte pour moi qui ne connaissait pas du tout l’auteur.

L’histoire débute en 1945 à Berlin pour s’étirer jusqu’en 2012.

Nous suivons trois générations d’une même famille sur 70 ans.
Les années 45 à 53 avec Anna, les années 60 avec son fils Joseph et 2012 avec son petit fils Jacob, personnage central du roman.

Au coeur du récit, il y a une lettre écrite par Anna à son fils, un secret et héritage familial très lourd à porter et le mystérieux vol d’un peigne au musée d’histoire de Berlin.

J’avoue avoir pataugé au début, les allers retours entre les trois époques m’ont déstabilisée dans un premier temps. Mais très vite, je suis entrée à fond dans l’histoire et j’ai apprécié les liens qui se tissaient d’une époque à l’autre.

Nous voyagons de Berlin à Francfort, à Rennes et à Paris dans une folle course poursuite.
Jacob est traqué par de sombres individus. Qui sont ils ? Et pourquoi le traquent ils ?   Le mystère reste entier.

L’intrigue est intelligente, originale, passionnante et très bien construite.
Elle démarre lentement pour s’accélerer au fur et à mesure jusqu’à la révélation finale qui explose comme une BOMBE !

L’écriture est belle, addictive et les personnages touchants, vrais et très attachants.

Nils Barrellon a accompli un fabuleux travail de documentation, il met en lumière différentes périodes de l’histoire allemande.

Une magnifique lecture, j’en redemande !

4ème Couv.

Avril 1945. Anna Schmidt erre dans les rues dévastées de Berlin à la recherche d’un abri.Janvier 1953. Elle confie à son cousin Heinrich une mystérieuse lettre qu’elle lui demande de remettre à son fils Josef si un jour celui-ci se sentait en danger et venait la réclamer.Septembre 2012. La capitaine Hoffer enquête sur l’assassinat d’un gardien du musée d’Histoire de Berlin. Le mobile du crime semble être le vol d’un peigne tristement célèbre…Quelques mois plus tard, Jacob Schmidt est sauvagement agressé en sortant d’un club. En déposant plainte, il croise la capitaine Hoffer, très intriguée par son histoire.Depuis, Jacob se sent traqué.?Et le souvenir de cette lettre dont Josef, son père, lui avait parlé lui revient en mémoire… De Francfort à Paris en passant par Berlin, il décide alors de tenter l’impossible pour la retrouver…D’une redoutable efficacité, ce thriller nous entraîne dans les méandres de l’Histoire avec un sens du récit percutant !

Editeur: Jigal, sortie le 10 septembre 2016, 296 pages